Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Auchan va supprimer près de 1 500 postes en France

Auchan va supprimer près de 1 500 postes en France
Un hypermarché Auchan. © BKP/ Wikimedia Commons

Auchan Retail France veut réorganiser ses hypermarchés et renforcer la dimension numérique de son offre. Et cela va passer par des suppressions d'emplois. La direction du distributeur a annoncé mercredi 9 septembre un plan qui prévoit la suppression de 1 475 postes, pour "adapter" "son organisation aux nouvelles attentes des consommateurs et des citoyens". "Ce projet aboutirait à la suppression nette de 1 088 emplois actuellement occupés (1 475 postes seraient supprimés, dont 10 vacants, et 377 postes seraient créés)", écrit-elle dans un communiqué, alors qu'un comité social et économique extraordinaire se tient à Hem près de Lille depuis mardi.

Pour "passer à la deuxième phase de son plan de transformation", le groupe s'appuie "sur l'adaptation de l'organisation des hypermarchés, de la chaîne marchandise et du service après-vente" et sur "la proximité digitale, axe qui pourrait permettre la création de 600 postes environ." L'entreprise veut "doubler le chiffre d'affaires alimentaire en commerce digital" d'ici 2022 et entend "instaurer un pilotage unifié de la chaîne de marchandise, du fournisseur jusqu'au client", "accélérer la digitalisation de l'offre Auchan et des parcours de courses des clients" et "mutualiser les métiers supports en hypermarché".

"Le métier d'hôte et d'hôtesse de caisse n'est pas concerné par des suppressions d'emploi", souligne-t-elle. L'entreprise veut en outre fermer l'atelier de découpe de viande de Lieusaint (Seine-et-Marne), qui emploie 57 personnes.

"La digitalisation du service après-vente permettrait de renforcer l'autonomie du client dans la prise en charge et de répondre au recul du marché de l'électronique grand public qui a entraîné la baisse d'activité du SAV de 45% en 10 ans", avance Auchan Retail France. Cela "entraînerait la fermeture de 9 des 11 centres de réparation (ceux d'Aubagne et Trappes seraient conservés) et la suppression des accueils SAV en hypermarché".

À lire aussi — Après Auchan et Carrefour, Franprix est à son tour saisi par la frénésie de corners en supermarchés

Découvrir plus d'articles sur :