Publicité

Avec les Kinder Happy Hippo, Ferrero continue les lancements de biscuits en France

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Avec les Kinder Happy Hippo, Ferrero continue les lancements de biscuits en France
Le paquet de Kinder Happy Hippo, les nouveaux gâteaux de Ferrero lancés en France après les Kinder Cards. © Ferrero France
Publicité

Au moins un lancement par an pour Ferrero : c'est pour le moment à ce rythme que le groupe italien a décidé de se déployer en France sur le marché des biscuits. Après l'arrivé des gâteaux Kinder Cards début mars dernier, Ferrero France a en effet décidé de lancer dans l'Hexagone ses Kinder Happy Hippo. Ce nouveau biscuit en forme d'hippopotame arrivera dans les rayons des supermarchés français au printemps prochain. Il sera vendu par paquet de cinq gâteaux emballés séparément et au prix conseillé de 1,79 euros.

Si vous avez voyagé avant la pandémie de Covid-19, vous avez peut-être déjà croisé la route des Kinder Happy Hippo : composé d'un cœur au lait, le biscuit est enrobé d'une gaufrette en forme d'hippopotame, agrémentée d'éclats de chocolat. Deux versions seront commercialisées en France : saveur noisette ou cacao. On peut aussi trouver des Kinder Happy Hippo en France, mais pour le moment uniquement dans les magasins comme Action ou Normal qui référencent des articles pas forcément issus de stocks français, mais d'Europe ou d'ailleurs.

À lire aussi — Café, chanvre, barbecue... Ce qui vous attend dans vos assiettes en 2021

Succès pour le lancement des Nutella B-ready, Nutella Biscuits et Kinder Cards

Au printemps prochain, les Kinder Happy Hippo vont donc inonder les rayons des grandes surfaces. En général, pour un lancement de nouveau produit, Ferrero, propriétaire de la marque Kinder, ne lésine pas sur les moyens et notamment sur la publicité et les mises en avant en supermarchés. Et le groupe est plus que jamais confiant après le succès du lancement des biscuits Kinder Cards en mars dernier. "Kinder Cards, c'est le début d'une nouvelle aventure très ambitieuse pour la marque Kinder", assurait déjà à l'époque Loïc Lallier, directeur marketing de Kinder France.

Les ambitions de Ferrero sur le marché des biscuits en France, qui représentait 2,2 milliards d'euros en 2019, ne se démentent donc pas. Après le rachat en 2016 de Delacre (Delichoc, Tea Time...), le groupe italien avait lancé les biscuits Nutella B-ready en 2016. Ces derniers avaient rapporté 53 millions d'euros de chiffre d'affaires dès leur première année de commercialisation. Au printemps 2019, Ferrero avait récidivé avec l'arrivée dans l'Hexagone des Nutella Biscuits, une des innovations les plus vendues en produits de grande consommation cette année-là.

L'arrivée début 2021 de Kinder CereAlé

Mais les Kinder Happy Hippo ne sont pas le premier produit lancé par Ferrero en France en 2021. Début janvier, le groupe italien annonçait l'arrivée de Kinder CereAlé, un nouveau biscuit aux céréales. Déjà présents en Italie, ces gâteaux sont composés de sept céréales et vendus en six sachets de deux biscuits. Deux variantes sont proposées : une aux noisettes, et une autre au chocolat noir.

Les nouveaux biscuits Kinder CereAlé pour le petit déjeuner. Ferrero France

Ferrero et sa marque emblématique Kinder, plutôt habitués aux gâteaux pour le goûter, ont donc décidé de se positionner pour la première fois sur des produits pour le petit-déjeuner. Ces nouveaux produits viendront concurrencer directement les biscuits Belvita notamment, vendus sous la marque Lu détenue par Mondelez International, concurrent direct de Ferrero.

Si vous souhaitez le déguster, il faudra bien choisir votre supermarché ou vous armer de patience : selon le blog "Je bosse en grande distribution", les biscuits Kinder CereAlé ne sont pour le moment présents que chez Auchan et Géant Casino, avant un déploiement national dans les mois à venir.

À lire aussi — Nutella, Tic Tac... Voici Giovanni Ferrero, le milliardaire qui a bâti une fortune de 32 Mds$ grâce aux confiseries

Découvrir plus d'articles sur :