Publicité

Avec Windows 11, Microsoft permettra aux utilisateurs d'accéder à l'écosystème d'applications Android

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Avec Windows 11, Microsoft permettra aux utilisateurs d'accéder à l'écosystème d'applications Android
Microsoft s'est aussi présentée comme une plateforme accueillante pour les développeurs, qui pourront conserver l'intégralité des revenus générés par leurs services en ayant recours à leur propre service de paiement. © Windows
Publicité

"Aujourd'hui marque un jalon important dans l'histoire de Windows", a déclaré le patron de Microsoft Satya Nadella lors d'une présentation vidéo, jeudi 24 juin. "C'est le début d'une nouvelle génération d'informatique, où tout est réimaginé." La firme américaine a présenté la nouvelle génération de son célèbre système d'exploitation Windows, qui a pour but de faciliter l'accès aux applications téléchargées sous Android, le système mobile développé par Google. Windows 11, la première évolution du système d'exploitation du géant de Redmond (Washington) en près de six ans, sera disponible dès cet été sous la forme d'une mise à jour gratuite pour les appareils équipés de Windows 10.

Une version initiale de Windows 11 sera proposée à un nombre restreint d'utilisateurs participant à un programme spécial, qui doit permettre à Microsoft d'obtenir des retours avant la mise à disposition pour le grand public. Surtout, les clients de Windows 11 pourront utiliser leurs applications mobiles Android sur leur ordinateur en passant par la boutique d'applications mobiles d'Amazon. D'une envergure limitée, ce magasin virtuel ne propose pas certaines des applications les plus populaires d'Android développées par Google, comme le service de cartographie Google Maps ou la messagerie électronique Gmail.

À lire aussi — Microsoft lance le Xbox Game Pass dans le cloud sur iPhone, iPad et Windows, pour quelques chanceux

Une pique indirecte à Apple

Le chef des produits de Microsoft, Panos Panay, s'est dit "enthousiaste à l'idée de ce partenariat avec Amazon et avec Intel grâce à l'utilisation de la technologie Intel Bridge". Microsoft a également lancé une pique indirecte à Apple en se présentant comme une plateforme accueillante pour les développeurs, qui pourront conserver l'intégralité des revenus générés par leurs services en ayant recours à leur propre service de paiement.

La marque à la pomme est l'objet de nombreuses critiques en raison du montant de la commission qu'elle impose aux développeurs qui souhaitent rendre leurs applications disponibles sur son App Store. Microsoft a également annoncé quelques changements cosmétiques à la présentation de Windows (le menu "Démarrer" est par exemple situé par défaut au centre de la barre des tâches) et une intégration renforcée avec le service de jeu à la demande de sa console Xbox.

À lire aussi — Orange et Capgemini s'allient à Microsoft pour développer un cloud européen

Découvrir plus d'articles sur :