'Avengers' : voici ce qui arriverait réellement si Thanos éliminait 50% des êtres vivants de la planète

Dans "Avengers : Infinity War", le méchant Thanos, atteint son but ultime : éliminer 50% de toute vie dans l'univers. Éthique mise à part, il y a une raison scientifique pour laquelle le plan de Thanos ne fonctionnera pas comme il le pense. par exemple, les espèces en voie de disparition ne se rétabliraient pas, déclenchant une réaction en chaîne qui pourrait entraîner à l'effondrement complet de l'écosystème. La qualité de vie des espèces qui ont survécu serait donc, au mieux, terrible.

Faites le test — Quel est votre super-pouvoir ?

Voici une transcription de la vidéo.

Narrateur : En ce qui concerne les super-vilains, Thanos n'est pas le plus malin. Vous pourrez dire tout ce que vous voulez sur Doc Oc, Syndrome, ou Lex Luthor, au moins ils ont une base scientifique considérable derrière leurs plans maléfiques.

Doc Oc : "Les nanofils se nourrissent directement dans mon cervelet"

Narrateur : Pendant ce temps, regardez le plan de génie de Thanos.

Gamora : "Depuis que je connais Thanos, il n'a eu qu'un seul but. Rapporter l'équilibre à l'univers en anéantissant la moitié de toute vie."

Narrateur : Ouais. Ce plan qui prétend conserver les ressources en éliminant la moitié de la vie n'a aucun sens. En fait, ça ne sauverait pas la planète. Ce serait la fin du monde. Commençons par sa décision d'anéantir la moitié de l'humanité. Au début, vous pouvez comprendre son raisonnement. Après tout, il y a 7,7 milliards d'humains sur la planète aujourd'hui. Soit presque 7% de toutes les personnes qui sont venues à la vie dans toute l'histoire de notre espèce. Ce qui en fait une planète très peuplée. Donc si la moitié d'entre nous disparaissait soudainement... ne serait-ce pas un sacrifice digne de ce nom ?

Non.

Au-delà de l'éthique, il nous resterait encore près de 3,9 milliards de personnes. A peu près la même population mondiale qu’en 1972 ! Donc, si l'histoire se répète, il nous faudrait  moins de 50 ans pour atteindre à nouveau les niveaux actuels. Et il en va de même pour de nombreuses espèces animales, comme le cerf, dont les populations saines les aideraient à se rétablir rapidement. Mais malheureusement, on ne peut pas en dire autant des espèces en voie de disparition, qui ont le problème inverse.

Prenons l'exemple du tigre de Sumatra, en danger critique d'extinction. Les experts estiment qu'il en reste moins de 400 sur la planète. Si la moitié disparaissait, il n'y en aurait pas assez pour soutenir la population, et ils s’éteindraient probablement. Et les requins, éperviers et léopards en voie de disparition subiraient probablement le même sort. Et c'est là que le plan de Thanos pour sauver le monde s'écroule VRAIMENT. Parce qu'une fois qu'un prédateur supérieur disparaît, il peut entraîner le reste de son écosystème avec lui.

Prenez les loups gris, par exemple. Le gouvernement américain les a éradiqués de Yellowstone au 20e siècle. Une fois les loups disparus, la population de wapitis a explosé et dévoré la végétation locale, ce qui a perturbé la population de castors, d'oiseaux et d'autres espèces qui dépendaient de ces plantes pour survivre. Et c'est encore pire si l'on considère que la moitié de toutes les espèces de plantes sur Terre a également disparu.

Parce que, tout comme pour les animaux, il existe des milliers d'espèces végétales menacées, dont beaucoup sont trop vulnérables pour survivre au plan de Thanos. Et si les espèces végétales disparaissaient, le reste de leur chaîne alimentaire mourrait de faim. Bien sûr, de nombreuses populations végétales ne seraient pas menacées.

Mais cela ne pourrait pas tous les sauver à long terme. Les scientifiques estiment que 90% de toutes les plantes à fleurs dépendent des animaux pour se reproduire. Or Thanos aurait anéanti la moitié des abeilles, des chauves-souris frugivores et tous les autres pollinisateurs de la planète. Beaucoup d'entre eux sont déjà en difficulté. Par exemple, 50% des espèces d'abeilles du Midwest ont disparu au cours du siècle dernier. Et la chauve-souris mexicaine à queue libre, un pollinisateur clé dans le désert de Sonoran, est également en train de disparaître.

Donc, ils disparaîtraient probablement complètement. Et si assez de pollinisateurs disparaissent, nous risquons un effondrement écologique total. Ainsi, même si le plan de Thanos ne dévastait pas directement les espèces prospères, la réaction en chaîne qui pourrait découler de l'élimination d'espèces en voie de disparition pourrait vraiment tout faire foirer pour les autres survivants.

Thanos : Cette fois-ci, pas de résurrection. 

Bien joué, Thanos. Pour être justes, la planète a déjà connu des extinctions massives et la vie s'est toujours rétablie. Par exemple, il y a 66 millions d'années, un astéroïde a détruit 75% de toutes les espèces sur Terre. Et sans les dinosaures, nos ancêtres mammifères ont prospéré. Cependant, les experts estiment qu'il faut entre 20 et 30 millions d'années pour se remettre d'une extinction massive. Donc, à moins qu'attendre des millénaires ne fasse partie de son plan, le Titan fou aurait vraiment tout gâché.

Produit par : David Anderson et Shira Polan

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici comment les salles de cinéma ruinent votre film

  1. Grégory

    Bonjour,
    Mais quand Thanos parle de supprimer 50% des êtres vivants, il fait référence selon moi, aux êtres vivants qui n'ont plus de lien avec la nature, les êtres trop imbus d'eux même qui ne savent pas, qui ne peuvent pas et qui ne veulent pas s'autoréguler...
    Que l'on soit d'accord où pas, son discours parle bien de rétabli l'équilibre, celui là même dont seuls les "pensant" brisent ....
    L'exemple de notre planète est flagrant...
    Sans nous, les êtres humains, la nature est très bien équilibrée...

Laisser un commentaire