Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Axa grimpe en Bourse après l'annonce d'une IPO de ses activités financières aux Etats-Unis

  • Axa
  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Axa grimpe en Bourse après l'annonce d'une IPO de ses activités financières aux Etats-Unis
© com

Le Français Axa gagne plus de 2% à l'ouverture après ses résultats trimestriels et l'annonce d'une IPO de ses activités aux Etats-Unis.

Le numéro deux de l'assurance en Europe, après l'allemand Allianz, a précisé que son projet d'IPO concernait l'ensemble de ses activités outre-Atlantique, à savoir l'assurance-vie et la gestion d'actifs d'AB (ex-AllianceBernstein).

com

AB gère environ 500 millions de dollars d'actifs. Ces dernières semaines, Axa a effectué de multiples changements au sein de l'équipe de direction d'AB, à commencer par le départ du directeur général.

Seule une part minoritaire du capital de ces activités sera mise sur le marché et l'opération est prévue dans le courant du premier semestre 2018.

"Il s'agit de créer une institution financière diversifiée regroupant Axa US et AB, basée aux Etats-Unis et qui bénéficiera d'une plus grande flexibilité stratégique et d'une plus grande visibilité sur le marché américain", a souligné Gérald Harlin, le directeur financier d'Axa, lors d'une conférence téléphonique.

En 2016, les activités américaines d'Axa ont représenté environ 1/5e du résultat opérationnel de l'assureur français.

Les capitaux levés lors de cette IPO seront réinvestis dans les activités jugées prioritaires dans le cadre de son plan stratégique 2020, comme la santé, l'épargne, la prévoyance ou encore l'assurance d'entreprises en dommages.

Une partie des sommes pourrait le cas échéant être reversée aux actionnaires.

Au premier trimestre, Axa a enregistré un chiffre d'affaires en repli de 0,1% en publié à 31,6 milliards d'euros, là où les analystes attendaient en moyenne 32,01 milliards d'après le consensus réalisé par Inquiry Financial pour Reuters.

Découvrir plus d'articles sur :