Publicité

Des astronautes privés seront envoyés vers l'ISS en 2022 pour la première fois

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Des astronautes privés seront envoyés vers l'ISS en 2022 pour la première fois
Les membres de l'équipage d'AX-1, de gauche à droite : le commandant Michael López-Alegría, le pilote de mission Larry Connor, le spécialiste de mission Mark Pathy et le spécialiste de mission Eytan Stibbe. © Axiom Space
Publicité

La première mission vers la station spatiale impliquant des personnes qui ne sont pas des astronautes professionnels bat son plein. La NASA et la startup aérospatiale Axiom Space ont annoncé lundi 10 mai qu'elles avaient signé une commande pour lancer quatre personnes vers la station spatiale internationale (ISS) dès janvier 2022. Il ne s'agit pas d'astronautes en activité. Axiom a choisi son vice-président, l'ancien astronaute de la NASA Michael López-Alegría, pour commander l'équipage. La mission comprend également l'investisseur immobilier Larry Connor, l'investisseur canadien Mark Pathy et l'ancien pilote de chasse israélien Eytan Stibbe.

Le plan de la mission, appelée Axiom Mission 1 (AX-1), consiste à envoyer les hommes en orbite à bord de l'un des vaisseaux spatiaux Crew Dragon de SpaceX, qui ont déjà transporté trois équipages d'astronautes vers l'ISS pour la NASA. Chacun des quatre hommes paie environ 55 millions de dollars (environ 45 millions d'euros) pour ce faire. La NASA est encore en train d'examiner le groupe, et ils devront subir des examens médicaux avant que l'agence ne les approuve.

À lire aussi — SpaceX compte envoyer ses premiers touristes dans l'espace fin 2021

AX-1 serait lancé au moyen de la fusée Falcon 9 de SpaceX depuis le Centre spatial Kennedy de la NASA en Floride. L'équipage d'Axiom resterait sur l'ISS pendant huit jours. Si tout se passe comme prévu, ils deviendront les premiers astronautes privés à poser le pied sur le laboratoire orbital.

L'ISS, photographiée depuis une capsule Soyouz. NASA/Roscosmos

Axiom espère commencer à envoyer des astronautes privés vers l'ISS deux fois par an, bien qu'elle puisse être en concurrence avec d'autres entreprises et missions gouvernementales pour obtenir des places. À terme, Axiom prévoit de construire son propre avant-poste orbital appelé AxStation. Elle serait d'abord rattachée à l'ISS, puis détachée.

La NASA prévoit de dire au revoir à l'ISS et de la diriger vers l'océan Pacifique en 2030. L'agence et le Congrès espèrent tous deux disposer d'une alternative commerciale d'ici là.

Vue d'artiste de la future "Axstation" développée par Axiom Space. Axiom Space

Une renaissance pour les vols spatiaux habités américains

AX-1 serait une étape vers la création d'une économie commerciale en orbite terrestre basse. Cela signifie qu'un grand nombre d'entreprises assureraient le transport de personnes vers et depuis l'espace, le tourisme et la science, voire la construction de leurs propres stations spatiales.

"Le rêve est vraiment de permettre à tout le monde d'accéder à l'espace. Et c'est un point de départ assez excitant", a déclaré Dana Weigel, directeur adjoint de l'ISS, lors d'un briefing lundi. "Qui sait quelles innovations et quelles idées créatives surgiront maintenant que nous sommes enfin en mesure de partager notre mission avec l'industrie et les citoyens privés qui veulent visiter la station."

La capsule Crew Dragon s'approche de l'ISS avec les astronautes de Crew-2, le 24 avril 2021. NASA

L'équipage de l'AX-1 commence "un entraînement sérieux" la semaine prochaine, a annoncé Michael López-Alegría lors du briefing. Cela implique un entraînement en centrifugeuse pour simuler un lancement, ainsi qu'un vol en avion parabolique pour imiter l'apesanteur. "À partir de là, le rythme va s'accélérer et nous serons tous immergés, essentiellement à temps plein, dans les systèmes de l'ISS et dans l'entraînement de Crew Dragon à partir de l'automne", a-t-il ajouté. "Nous apprendrons notamment comment Crew Dragon s'arrime à l'ISS, comment utiliser les toilettes à bord du vaisseau spatial et de la station, et comment dormir dans l'espace."

Les membres de l'équipage de l'AX-1 commenceront également à se préparer aux recherches scientifiques qu'ils effectueront sur l'ISS. Ils collaborent avec plusieurs organisations, dont la Mayo Clinic et la Cleveland Clinic, pour ces recherches en orbite.

"Il ne s'agit pas seulement de tourisme. Il y a beaucoup de professionnels privés qui sont passionnés par l'amélioration de l'humanité et qui aimeraient faire de la recherche et des activités scientifiques, technologiques, mathématiques et d'ingénierie à bord des stations", a expliqué Dana Weigel. La NASA verse également à Axiom 1,69 million de dollars (soit environ 1,39 million d'euros) pour ramener sur Terre des échantillons scientifiques de l'ISS en chambre froide.

"Il s'agit véritablement d'une renaissance des vols spatiaux habités américains. Je pense que c'est le mot parfait pour décrire ce que nous vivons", s'est enthousiasmé Phil McAlister, directeur du développement des vols spatiaux commerciaux de la NASA, lors du briefing. "Je suis très optimiste quant au marché du tourisme et à l'activité touristique. Je pense que plus les gens vont voler, plus ils vont vouloir faire de choses dans l'espace. Plus ils voudront faire de choses, plus ils attireront de gens. Plus de gens, plus de choses à faire".

Version originale : Morgan McFall-Johnsen, Kelly McLaughlin/Insider

À lire aussi — L'astronaute qui devrait emmener Tom Cruise sur l'ISS donne les qualités nécessaire pour devenir un touriste spatial

Découvrir plus d'articles sur :