Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Baidu obtient de Pékin la permission de faire rouler ses voitures sans conducteur sur 100 kilomètres quelques jours après l'accident mortel d'Uber aux Etats-Unis

Baidu obtient de Pékin la permission de faire rouler ses voitures sans conducteur sur 100 kilomètres quelques jours après l'accident mortel d'Uber aux Etats-Unis
© REUTERS/Stringer
  • Baidu, le Google chinois, vient d'obtenir l'autorisation de tester ses voitures autonomes sur 100 kilomètres autour de Pékin.
  • Cette expérimentation a débuté jeudi 22 mars 2018, quelques jours après qu'Uber ait été impliqué dans un accident mortel aux Etats-Unis.
  • Baidu veut devenir un leader de cette technologie, une des plus grandes opportunités offertes par l'IA selon ses dirigeants.

La capitale de la Chine vient de donner l'opportunité à Baidu de montrer ses forces face à ses rivaux occidentaux dans la voiture autonome rapporte Reuters, quelques jours après qu'Uber ait été impliqué dans un accident mortel aux Etats-Unis. Le groupe américain a suspendu ses essais en Amérique du Nord.

Baidu, connu comme étant le Google chinois, vient d'obtenir l'autorisation de tester ses voitures autonomes sur 33 routes autour de Pékin, correspondant à environ 100 kilomètres, a indiqué l'entreprise dans un communiqué.

C'est la première fois qu'une entreprise obtient cette autorisation en Chine. Baidu en a profité jeudi pour faire rouler cinq voitures sans chauffeur.

"Avec des politiques de soutien, nous pensons que Beijing deviendra une plaque tournante pour l'industrie de la conduite autonome", a déclaré le vice-président de Baidu, Zhao Cheng, dans un communiqué.

Cette aide de Pékin doit permettre à Baidu de lutter face à Waymo de Google, Tesla et aux dizaines d'entreprises qui sont positionnées sur ce marché, que certains voient comme une 'ruée vers l'or'.

Au niveau mondial, les Etats-Unis ont déjà délivré des dizaines d'autorisations pour effectuer des tests de voitures autonomes, notamment en Californie, en Arizona et dans le Nevada.

Pour Qi Liu, directeur général de délégué et ancien de Microsoft, "une des plus grandes opportunités qu'offre l'IA, ce sont les véhicules intelligents", a-t-il indiqué l'an dernier alors que Baidu révélait ses projets dans la voiture sans chauffeur.

L'entreprise espère mettre en circulation des voitures autonomes en Chine d'ici 2019.

"Nous espérons travailler avec plus de partenaires pour ouvrir la voie au développement complet de la conduite autonome", explique Zhao Cheng.

En septembre dernier, Baidu a annoncé un fonds pour la conduite autonome doté de 1,5 milliard de dollars, qui prévoit d'investir dans 100 projets de conduite autonome au cours des trois prochaines années, indique nos confrères de Business Insider US.

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :