BANK OF AMERICA: La tech donnera le signal de la prochaine grande bulle financière

Reuters/Jeff Christensen

  • La meilleure façon de se préparer à la prochaine bulle financière est de surveiller les entreprises tech, dit Bank of America Merrill Lynch.
  • Dans le détail, les investisseurs devraient surveiller les écarts entre actions tech et entreprises tech avec des notations à haut rendement.

Pour détecter les signes de la prochaine grande bulle financière, votre meilleure chance est de surveiller les entreprises tech.

Après tout, la bulle internet qui a gonflé pour ensuite éclaté au début des années 2000, est l'un des plus flagrants exemples récents de l'exubérance des investisseurs.

Par conséquent, pour se préparer à l'inévitable prochaine bulle, Bank of America Merrill Lynch (BAML) recommande de surveiller la relation entre les prix des actions et les rendements obligataires dans le secteur de la tech. Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous, l'indice NASDAQ suit de près le ratio entre les actions tech avec une notation d'obligation à haut risque et celles avec des crédits de bonne qualité. 

Mais cela n'a pas toujours été le cas. Dans la période de la "bulle internet" des années 2000, les deux mesures étaient cotées indépendamment l'une de l'autre. BAML recommande de surveiller ce genre d'écart parce qu'il survient quand une autre bulle est en train de se former.

Bank of America Merrill Lynch

La prochaine bulle suivra probablement le modèle établi lors des précédentes bulles et pas seulement celles qui ont eu lieu aux États-Unis, d'après la BAML. Généralement, les bulles précédentes ont été caractérisées par d'importants bénéfices sur les prix des actions et des rendements obligataires. La BAML donne trois exemples célèbres: 

  • Japon, 1989 — Le Nikkei a bondi de 31% alors que les rendements obligataires du gouvernement japonais a été relevé de 170 points de base.
  • États-Unis, 1999 — L'indice Nasdaq Composite a explosé de 230% alors que les bons du Trésor ont augmenté de 220 points de base. 
  • Chine, 2007 — L'indice Shanghai Composite a flambé de 200% alors que les obligations chinoises ont grimpé de 160 points de base. 

Avec cet avertissement en tête, il est important de remarquer que le responsable des stratégies de placement de BAML, Michael Hartnett, a fait des estimations à la baisse pendant des mois. Il y a un mois de cela, après qu'un sondage de gestionnaire de fonds réalisé par son entreprise ait montré un nombre record d'investisseurs prenant de plus grands risques que la normale, Hartnett a dit que le marché montrait une "exubérance irrationnelle."

Il a aussi remarqué que l'anticipation d'une économie "Goldilocks" ("Boucles d'or")— une économie caractérisée par une grande croissance et une faible inflation —  n'a jamais été aussi forte. Et même avant cela, en juillet, il avait averti que l'austérité des banques centrales pourrait éclater ce qu'il décrit comme une bulle d'actifs à risque. 

Cependant, ce n'est pas juste parce que nous n'avons pas pleinement réalisé cette estimation, que le marché est hors de danger, alors que des bulles potentielles se forment lentement sur certaines catégories d'actifs. Compte tenu des antécédents historiques, il faudrait quand même tenir compte des avertissements de Hartnett. Gardez donc la tech à l'œil.  

Version originale: Joe Ciolli/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Attendez-vous à "des turbulences à long terme": les banques centrales mettent en garde contre des signaux qui rappellent le krach financier mondial de 2008

VIDEO: Cette astuce devrait vous permettre d'arrêter de vous goinfrer