Comment ne pas se faire écraser par les géants américains de la tech, qui investissent de plus de plus de territoires et secteurs de l'économie? La Banque centrale européenne (BCE) a peut-être la solution sur le segment des paiements.

La BCE a annoncé, vendredi 30 novembre, qu'elle lançait un outil permettant de réaliser des paiements électroniques de manière instantanée, partout à travers l'Europe.

Baptisée TIPS, pour "Target instant payment settlement", la technologie a été mise en ligne ce vendredi et a déjà enregistré au moins une transaction. "Une première transaction a eu lieu immédiatement. Un client de la banque espagnole CaixaBank a utilisé TIPS pour effectuer un paiement instantané à un client de la banque française Natixis", a précisé la BCE dans un communiqué.

TIPS permet de réaliser un virement "en moins de 10 secondes", fait valoir l'institution européenne. Il est ainsi possible de transférer rapidement de l'argent à un particulier ou une entreprise, et ce peu importe où il se trouve sur le Vieux Continent. 

"Pensez à votre enfant se trouvant dans la file d'attente d'un cinéma et qui va vous demander à distance de lui envoyer 10 euros dans la seconde", a illustré auprès de l'AFP Marc Bayle de Jessé, directeur général à la BCE, chargé des infrastructures de marché et des paiements.

TIPS permet de réaliser des virements aussi le weekend, puisque ce service fonctionne 24h sur 24 et 7 jours sur 7, tout au long de l'année, y compris les jours fériés.

8 banques l'ont déjà adoptée 

Des solutions de paiement express émergent dans divers pays d'Europe, comme Paylib en France. Plutôt que d'évoluer en ordre dispersé, la BCE met donc à disposition un outil commun.

Si la BCE livre l'infrastructure, ce sont ensuite aux établissements bancaires de rejoindre TIPS et de choisir sous quelle forme ils veulent le proposer à leurs clients, expliquent Les Echos. Cela pourrait notamment prendre la forme d'une application sur smartphone. 

Outre CaixaBank et Natixis, quatre autres banques espagnoles (Abanca Corporación Bancaria, Banco Bilbao Vizcaya Argentaria, Banco de Crédito Social Cooperativo, Caja Laboral Popular Cooperativa de Crédito) et deux allemandes (Berlin Hyp et Teambank) ont adopté cette technologie pour le moment. 

10 millions de paiements instantanés dans 5 ans

L'idée est de contrer les Gafa et leurs services de paiement, comme Apple Pay et Google Pay, ainsi que l'arrivée de géants chinois en Europe, comme Alibaba et sa solution Alipay. Mais aussi de concurrencer les géants américains du paiement par carte — Visa et Mastercard — qui dominent aujourd'hui le marché européen, ou encore le service en ligne PayPal.

Pour couvrir les frais de la technologie TIPS, les banques seront facturées au tarif de 0,20 centime d'euro par transaction. Mais elles seront exemptées de frais pour les 10 premiers millions transférés avant la fin 2019.

D'ici à cinq ans, environ 10 millions de paiements instantanés pourraient être réalisés chaque jour en zone euro, soit environ 10% des transactions effectuées aujourd'hui à l'aide de cartes de paiement, selon une enquête de la BCE citée par l'AFP.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Il pourrait y avoir un record d'achats lors du Black Friday — et ce sera sûrement la dernière fois que vous validerez vos paiements par SMS

VIDEO: Votre chef vous déteste secrètement — voici des signes qui ne trompent pas