Jamie Dimon, JPMorgan

Jamie Dimon, DG de JPMorgan. Wikimedia Commons/Steve Jurvetson

Le titre JPMorgan recule de 3% dans les échanges avant-Bourse. La première banque américaine en termes d'actifs a fait part d'un bénéfice en hausse de 67%, à 7,07 milliards de dollars, au quatrième trimestre 2018. Mais le bénéfice par action ressort à 1,98 dollar, nettement en-dessous des 2,2 dollars attendus par les analystes.

C'est la première fois depuis dix trimestres que JPMorgan rate le consensus des analystes. 

Le groupe avait enregistré un bénéfice net de 4,23 milliards de dollars à la même période en 2017. L'écart par rapport au quatrième trimestre 2018 s'explique en grande partie par une charge de 2,4 milliards de dollars que la banque avait alors fait passer dans ses comptes, en lien avec la réforme fiscale aux Etats-Unis, rappelle Reuters.

Le produit net bancaire (PNB) de JPMorgan, pour les trois derniers mois de l'année 2018, ressort quant à lui à 26,8 milliards de dollars, en progression de 4%, contre 26,9 milliards espérés par le consensus des analystes.

L'établissement a notamment subi l'effondrement du marché obligataire, qui n'a pas suffi à compenser les gains tirer de la hausse des taux d'intérêt et de la croissance des prêts.

Voici les autres chiffres clés pour le trimestre: 

  • Dépenses hors intérêts: 15,7 milliards de dollars (+6%), contre 15,6 milliards attendus;
  • Revenus de la banque de financement et d'investissement: 7,24 milliards de dollars (-4%), contre 7,6 milliards anticipés par les analystes;
  • Revenus de la banque grand public et de la banque de proximité: près de 13,7 milliards de dollars (+,13%), contre 13,6 milliards attendus;
  • Revenus de la banque commerciale: 2,31 milliards de dollars (-2%), contre 2,2 milliards anticipés.
  • Gestion d'actifs et de fortune: 3,44 milliards de dollars de revenus (-5%), contre 3,6 milliards prévus. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La banque américaine Citi fait mieux qu'attendu sur ses bénéfices, mais déçoit sur ses revenus alors que ses activités de trading se sont effondrées

VIDEO: Ce berceau connecté pour bébé inventé par Ford simule un trajet en voiture pour endormir votre enfant