Les banques américaines prennent l'avantage sur les françaises dans les fusions-acquisitions en France — voici celles qui ont conseillé les plus importantes transactions en 2018

REUTERS/Amanda Perobelli

Le marché des fusions et acquisitions a été beaucoup moins dynamique cette année en France, par rapport à 2017. Les opérations de M&A ont diminué de plus de 33% en volume, à 164,5 milliards de dollars, selon les chiffres dévoilés par le spécialiste des données financières Refinitiv (ex-Thomson Reuters).

Ce qui fait de 2018 la plus mauvaise année depuis 2013, souligne Les Echos. Une situation qui contraste avec la tendance observée au niveau mondial. En volume, les M&A ont progressé de 20% cette année, à 3910 milliards de dollars, selon Reuters.

Mais en France comme à l'international, les turbulences boursières et la montée des tensions commerciales ont pesé sur le marché au deuxième semestre. La volatilité des cours a bloqué certaines transactions, acheteurs et vendeurs ne parvenant pas à s'entendre sur le prix.

Dans l'Hexagone, les banques américaines ont su prendre l'avantage. Elles ont profité d'opérations transfrontalières impliquant des sociétés françaises pour s'imposer face aux établissements bancaires tricolores.

Septième l'an passé, JP Morgan arrive en tête des banques conseil en France, loin devant les autres établissements. La première banque française, Rothschild & Co, vient en quatrième position, alors qu'elle était tout en haut du classement l'an dernier. Deuxième en 2017, BNP Paribas est de son côté tombée à la sixième place. 

Voici l'ensemble du classement 2018 réalisé par Refinitiv, en fonction du montant total des transactions conseillées:

  1. JP Morgan (américaine): 27 opérations conseillées pour un montant total de 60,9 milliards de dollars;
  2. Lazard (américaine): 72 transactions pour 46,6 milliards de dollars;
  3. Morgan Stanley (américaine): 22 transactions pour 39,2 milliards de dollars;
  4. Rothschild & Co (française): 130 transactions pour 36,76 milliards de dollars;
  5. Goldman Sachs (américaine): 22 transactions pour 27,7 milliards de dollars;
  6. BNP Paribas (française): 51 transactions pour 21,3 milliards de dollars;
  7. Crédit Agricole CIB (française): 33 transactions pour 18,2 milliards de dollars;
  8. Ardea Partners (américaine): 1 transaction pour 15,1 milliard de dollars;
  9. Société Générale (française): 30 transactions pour 14,1 milliards de dollars;
  10. Citi (américaine): 13 transactions pour 14,1 milliards de dollars;
  11. HSBC (britannique): 15 transactions pour 14 milliards de dollars;
  12. Guggenheim Securities (américaine): 1 transaction pour 11,1 milliards de dollars;
  13. Evercore Partners (américaine): 6 transactions pour 5,6 milliards de dollars;
  14. Barclays (britannique): 6 transactions pour 5,4 milliards de dollars; 
  15. Natixis (française): 36 transactions pour 5,3 milliards de dollars.

Les deux opérations les plus importantes de l'année — le rachat de l'assureur américain XL par Axa pour 15 milliards de dollars et du laboratoire américain Bioverativ par Sanofi pour 11 milliards de dollars — ont notamment été conseillées par JP Morgan et Lazard.

Du côté des commissions empochées, c'est le français Rothschild & Co qui arrive cette fois-ci en tête, avec 327,2 millions de dollars, devant Lazard (261,6 millions) et JP Morgan (230,8 millions). Les commissions ont globalement diminué de 7,9% sur le marché des fusions et acquisitions en France cette année, pour un montant total de 3 milliards de dollars selon Refinitiv.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Morgan Stanley et JPMorgan ont perdu du terrain sur le marché des fusions-acquisitions alors que moins d'entreprises ont cherché à se marier

VIDEO: Ces béquilles innovantes facilitent la vie de ceux qui les utilisent