'Si vous continuez de travailler, vous allez mourir': les jeunes banquiers de Londres ont plus de crises cardiaques, constatent les médecins

REUTERS/Andrew Burton

  • Les banquiers dans leur vingtaine et trentaine sont admis à l'hôpital plus fréquemment pour des problèmes cardiaques et des crises cardiaques, ont confié des cardiologues britanniques à Business Insider.
  • Un médecin estime avoir observé une hausse de 10% du nombre de banquiers de moins de 30 ans admis à l'hôpital au cours de la dernière décennie.
  • Une ancienne banquière a partagé son expérience avec Business Insider, au cours de laquelle elle a connu un épisode cardiaque dans ses débuts de vingtaine après avoir fréquemment travaillé  jusqu'à 4h00 du matin. 
  • Cela arrive alors même que les grandes banques tentent de réduire le stress de leurs employés en début de carrière. 

Alors qu'elle était analyste de deuxième année dans une grande banque européenne, Laura, qui travaillait fréquemment jusqu'à 4h00 du matin, a vécu un épisode cardiaque et a été hospitalisée trois fois en deux ans. Elle dit que les médecins lui avaient dit: "si vous continuez de travailler, vous allez mourir". 

Laura n'est pas le vrai nom de cette professionnelle de la finance. Elle a demandé à Business Insider de ne pas la nommer elle ou la banque, par peur de représailles. Lorsqu'elle parle de son expérience dans la banque, elle dit qu'elle travaillait jour et nuit, et qu'on l'empêchait de prendre des arrêts maladie, même après avoir eu une infection à la gorge, qui s'est finalement répandue dans son cœur, causant une endocardite infectieuse. 

Un lundi au petit matin, en 2015, elle a jailli du lit avec une douleur à la poitrine. "J'étais tout simplement en train de faire une crise cardiaque", a t-elle dit. Elle était en bonne santé auparavant et ne prenait pas de drogues. 

Elle a quitté la banque peu après.

"Mon mari m'a dit de partir [disant] que 'l'argent n'en valait pas le coup'", a-t-elle dit.

Les jeunes banquiers sont confrontés à des problèmes de santé

De jeunes banquiers dans la vingtaine et la trentaine sont admis à l'hôpital plus fréquemment pour des problèmes cardiaques et des crises cardiaques, ont déclaré des cardiologues britanniques à Business Insider.

Le docteur Arjun Ghosh, un cardiologue consultant à Barts Heart Centre, à Londres, estime qu'au cours de cette dernière décennie, il a vu une augmentation de 10% de crises cardiaques chez les banquiers âgés de moins de trente ans. Environ un de ses patients sur 10 dans cette tranche d'âge travaille dans la finance. 

Cela arrive alors même que les banques prennent des mesures pour réduire la charge de travail et le stress de leurs effectifs en début de carrière, par exemple en les obligeant à prendre leur samedi. Des mesures qui font suite à la mort d'un stagiaire de Bank of America, en 2013. 

En dépit des récents efforts faits par les grandes banques pour réduire les heures de travail de leurs employés, le docteur Syed Ahsan, un cardiologue d'une clinique à Canary Wharf, a dit qu'il n'avait pas vu de preuve de ce changement. 

"Dans le milieu de la banque d'investissement, je pense que quoi qu'elles [les banques] disent... les heures et la pression qu'elles mettent sur ces gens sont énormes. Bien qu'elles fassent des choses pour s'améliorer — je ne pense pas que cela ait changé quoique ce soit." 

Certes, la hausse des crises cardiaques chez les jeunes banquiers reflète des tendances similaires dans l'ensemble de la population, affirment les cardiologues, même si aucune étude officielle n'a encore été publiée à ce sujet.

"C'est tellement commun, maintenant — les jeunes gens ont des crises cardiaques. C'est assez commun pour ne pas être choquant... Ou se dire 'Oh mon Dieu, ils n'ont que 25 ans!", a dit le docteur Ahmed Elghamaz, un cariologue consultant à l'hôpital universitaire de London North West. "Cela ne nous surprend plus."

Cette hausse est peut-être le résultat d'une mauvaise condition de vie et d'un rythme de vie soutenu, avec des personnes qui font plus d'heures de travail que par le passé, dit le docteur Elghamaz. 

Les médecins disent qu'ils voient régulièrement deux types de maladies cardiaques chez les jeunes banquiers — l'arythmie cardiaques et la myocardite, les deux pouvant conduire à une crise cardiaque fatale et qui peuvent être aggravées par le travail excessif, le stress et l'usage de drogues. 

La myocardite est une inflammation du cœur, qui peut être causée par le stress ou une infection virale, qui se répand à travers le corps et peut finalement se propager dans le cœur, tandis que l'arythmie cardiaque constitue un rythme non-régulier du cœur, qui peut être occasionné par de la tension ou l'usage de drogues. 

La plus commune de ces deux maladies cardiaques chez les banquiers de moins de trente ans est la myocardite, a-t-on dit à Business Insider, et certains cardiologues ont dit qu'ils la voyaient le plus chez les gens qui avaient un système immunitaire réduit en raison de la fatigue et d'une mauvaise condition de vie. 

L'étude Whitehall, menée par le Département d'épidémiologie et de santé publique du University College London, a suivi plus de 10.000 fonctionnaires britanniques depuis le milieu des années 80 et a montré que les salariés de moins de cinquante ans, qui étaient victimes de stress chronique, étaient 68% plus susceptibles d'être sujets à une crise cardiaque ou à des douleurs à la poitrine.  

Il y a une culture de la prise de drogue

La culture de la prise de drogue dans le milieu des entreprises joue également un rôle. 

Le docteur Ashan a dit qu'il avait récemment traité un banquier qui avait des problèmes cardiaques à la fin de la vingtaine. "Il prenait de plus en plus de cocaïne sur des journées de 12 à 14 heures, dormait à peine et il a vécu des épisodes de black out et de palpitations", a-t-il dit. 

Les tendances que les trois cardiologues ont partagé avec BI sont anecdotiques, mais ils ont demandé à ce qu'une étude soit faite sur les conditions cardiaques chez les jeunes gens, et leur relation au stress et à leur environnement de travail. 

La professeure Alexandra Michel, chercheuse en recherche organisationnelle et comportementale à l'Université de Pennsylvanie, a étudié la condition physique et psychologique de salariés de banques d'investissements pendant plus de 15 ans. 

Dans une partie de son étude publiée en 2012 par Administrative Science Quarterly, elle a suivi quatre groupes de banquiers dans deux différentes banques en début de carrière et a suivi leur progression sur 10 ans. A leur quatrième année, tous les banquiers participant à l'étude ont développé des problèmes de santé mentale ou physique.

"Non seulement on voit de nouveaux types de maladies, dont beaucoup sont liées au burn-out, mais aussi des problèmes de santé que les gens ont normalement à un stade plus avancé de la vie, mais qu'ils contractent maintenant plus tôt dans leur vie. Et j'observe aussi, chez ces jeunes banquiers, tout un tas de problèmes de santé", a dit Michel à Business Insider. 

Les pratiques de travail à Wall Street, qui impliquent un environnement au rythme très soutenu, dans lequel les employés ont les yeux rivés sur leurs appareils électroniques 24/7, se répandent également dans d'autres industries. Cela pourrait bien conduire à un nouvel ensemble de problèmes de santé chez les employés en dehors du secteur de la finance, a dit Michel. 

Les médecins ont appelé à ce que plus de recherches soient faites et que des actions soient prises. 

"Plus d'études doivent être faites sur l'impact direct entre les conditions de travail, les heures de travail et le stress au travail et comment cela est en corrélation avec les événements cardiaques", a dit le docteur Ashan.

Version originale: Michael Selby-Green/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le stress peut être bon pour votre créativité — une scientifique américaine explique comment en tirer parti

VIDEO: On a testé la thérapie par flottaison — cette technique de méditation peut provoquer des effets hallucinatoires