Bientôt un rapport américain déclassifiant de nombreuses observations d'ovnis ?

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Bientôt un rapport américain déclassifiant de nombreuses observations d'ovnis ?
John Ratcliffe, ancien directeur du renseignement national américain. © Andrew Harnik-Pool/Getty Images

Un haut responsable du renseignement américain sous la présidence de Donald Trump a déclaré vendredi que le gouvernement prévoyait de publier un rapport déclassifiant de nombreuses observations d'ovnis. "Il y a beaucoup plus d'observations que celles qui ont été rendues publiques", a déclaré l'ancien directeur du renseignement national John Ratcliffe à l'animatrice de Fox News Maria Bartiromo.

"Certaines d'entre elles ont été déclassifiées. Et quand nous parlons d'observations, nous parlons d'objets qui ont été vus par des pilotes de la Navy ou de l'Air Force, ou qui ont été captés par l'imagerie satellite et qui, franchement, s'engagent dans des actions difficiles à expliquer", a-t-il poursuivi. "Des mouvements difficiles à reproduire pour lesquels nous n'avons pas la technologie nécessaire. Ou des déplacements à des vitesses qui dépassent le mur du son sans bang sonique."

À lire aussi — Les extraterrestres qui seraient sur les exoplanètes proches devraient voir les signes de la vie sur Terre

Les remarques de John Ratcliffe interviennent quelques mois après que le Pentagone a publié trois vidéos de "phénomènes aériens non identifiés" — plus communément appelés ovnis — après des années de spéculation à leur sujet. Les vidéos, capturées par des caméras d'avions de la marine équipées de systèmes de ciblage infrarouge, montrent des formes noires flottant et accélérant parfois à des vitesses incroyables contre le vent, sous le regard déconcerté des pilotes.

'Il y a des cas où nous n'avons pas de bonnes explications'

L'ancien sénateur Harry Reid, qui a injecté 22 millions de dollars (18,5 millions d'euros environ) dans les enquêtes du gouvernement sur les ovnis, a déclaré dans un tweet que la publication des vidéos par le Pentagone "ne fait qu'effleurer la surface" de ce que le gouvernement a dans ses dossiers.

De gauche à droite, des images de vidéos diffusées par le Pentagone sur des phénomènes aériens non identifiés. Département de la défense des États-Unis.

"Les États-Unis doivent se pencher sérieusement et scientifiquement sur cette question et sur toutes les implications potentielles en matière de sécurité nationale", a déclaré Harry Reid. "Le peuple américain mérite d'être informé". John Ratcliffe a déclaré vendredi qu'il y a eu des rapports d'observations "dans le monde entier".

"Lorsque nous parlons d'observations, l'autre chose que je vous dirai est qu'il ne s'agit pas seulement d'un pilote ou d'un satellite, ou d'une certaine collecte de renseignements", a poursuivi John Ratcliffe. "Habituellement, nous avons plusieurs capteurs qui captent ces choses, et donc, encore une fois, certains de ces phénomènes sont simplement inexpliqués, et il y en a en fait beaucoup plus que ce qui a été rendu public."

John Ratcliffe a également affirmé que les responsables des services de renseignement s'efforcent de trouver une "explication plausible" à tous les objets volants non identifiés. Mais parfois, a-t-il ajouté, les responsables ne sont pas en mesure de justifier leur présence.

"La météo peut provoquer des perturbations, des perturbations visuelles", a-t-il déclaré. "Parfois, nous nous demandons si nos adversaires ne disposent pas de technologies un peu plus avancées que ce que nous pensions ou que nous avons réalisé. Mais il y a des cas où nous n'avons pas de bonnes explications pour certaines des choses que nous avons vues."

Le Pentagone devrait publier le rapport d'ici le 1er juin, a déclaré Maria Bartiromo au cours de l'interview.

Version originale : Yelena Dzhanova/Insider

À lire aussi — Notre galaxie pourrait compter au moins 36 civilisations extraterrestres intelligentes

Découvrir plus d'articles sur :