Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La chaine de burgers français Big Fernand n'a pas grossi autant qu'elle le souhaitait — elle doit se vendre à un fonds britannique

La chaine de burgers français Big Fernand n'a pas grossi autant qu'elle le souhaitait — elle doit se vendre à un fonds britannique
© Big Fernand.

Big Fernand va céder 80% de son capital au fonds d'investissement britannique BlueGem, ont rapporté les Echos lundi 22 mai 2017.

L'enseigne française de burgers gourmets a indiqué à BFMTV s'être trouvée dans une impasse.

Big Fernand étant une entreprise qui se porte bien — ses dirigeants revendiquent une rentabilité depuis sa création — elle souhaitait s'étendre à l'étranger.

Or, elle manque aujourd'hui de financement pour se développer à l'international —en Belgique, en Suisse, au Luxembourg et dans l'ensemble de la Grande-Bretagne — comme l'a souligné l'un des cofondateur Steve Burggraf, à la chaîne d'information :

"On aurait été poussé de manière différente dans les pays anglo-saxons, estime Steve Burggraf. Il y a tout un écosystème de fonds d’investissement qui auraient sans doute permis de nous développer plus vite. Avec un chiffre d’affaires quatre à cinq fois plus gros, l’histoire aurait pu être différente".

Bluegem va investir entre 7 et 10 millions d'euros dans l'entreprise.

Big Fernand est déjà présent en Chine, à Dubaï et à Londres et dispose à ce jour de 36 enseignes en France sous forme de franchise pour la plupart. L'enseigne compte encore en ouvrir une dizaine en 2017.

La marque a été créée en 2011 par Alexandre Auriac, Steve Burggraf, et Guillaume Pagliano. Ils ont ouvert leur premier restaurant en janvier 2012.

Elle a connu le succès grâce à son créneau de "restauration rapide premium", qui propose des menus burgers, faits sur place, pour 15€.

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :