Bill Gates dit que même lui ne comprend pas les maths derrière l'informatique quantique, la prochaine grande technologie

Bill Gates (à gauche) et le DG de Microsoft, Satya Nadella. Microsoft

Microsoft mise gros sur l'informatique quantique — il faut dire que cette technologie de pointe semble plus performante que jamais.

À la Microsoft Ignite conference qui a eu lieu ce 25 septembre 2017, le DG Satya Nadella a présenté sa vision de l'avenir de l'informatique quantique, soulignant le potentiel de celle-ci dans la conception d'ordinateurs plus sophistiqués, qui pourront aider à vaincre le cancer, pallier le changement climatique et plus globalement répondre à toutes les questions sans réponses, voire rendre possible l'impossible.

Une vision utopique, contrastée néanmoins par Bill Gates, dans une interview jointe avec Nadella donnée au Wall Street Journal. Bill Gates n'a pas manqué de préciser que même lui, trouvait cette technologie encore trop nébuleuse.

"J'ai eu du mal à comprendre la partie [de la conférence] avec les diapositives. Je m'y connais bien en physique et en maths. Mais il y a un domaine qui m'a échappé avec leurs diapositives tant ce sont des hiéroglyphes: la quantique", a-t-il déclaré.

Pour combler ses lacunes, Bill Gates pourrait envisager de contacter le Premier ministre canadien Justin Trudeau, qui a glorieusement donné une leçon de quantique à un journaliste qui avait tenté de l'intimider l'année dernière.

"C'est très simple", avait répliqué Trudeau. "Pour que les ordinateurs classiques fonctionnent, soit il y a du courant qui passe, soit il n'y en a pas. C'est 1 ou 0, ce sont des systèmes binaires. Ce que la technologie quantique nous permet c'est de multiplier la complexité des informations tout en les encodant en un seul bit".

Si Trudeau semble au point avec les bases de la quantique informatique, cette science semble plus complexe qu'elle n'y paraît. Google, Microsoft, IBM et bien d'autres sociétés dans la tech ont investi un nombre significatif de ressources sur ce terrain, toujours en quête d'être le pionnier sur le marché de masse.

Bien entendu, Nadella a déclaré au Wall Street Journal que l'informatique quantique était la clé de la stratégie de cloud computing de Microsoft, précisément là où les développeurs et les grandes entreprises investissent: un pouvoir illimité de supercomputing.

"Il est tout à fait naturel pour nous de nous consacrer à cela, car nous sommes l'un des plus grands investisseurs en matière de cloud computing, et nous imaginons le cloud tel qu'il pourra l'être pour notre génération future", a déclaré Nadella à la même source.

Version originale: Matt Weinberger/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Xavier Niel est allé voir ce que faisaient les entrepreneurs de Station F ces jours-ci — voici les startups qu'il a rencontrées

VIDEO: Les végans ne peuvent pas boire tous les vins — voici pourquoi