Les crypto-monnaies et la technologie blockchain sur laquelle elles reposent sont en pleine expansion. Mais leur développement entraîne l'émergence de nouvelles formes de piratage.  

Ainsi, le cryptojacking a enregistré une spectaculaire progression au premier trimestre 2018, puisqu'il a explosé de 629%par rapport au dernier trimestre 2017, selon une étude publiée en juin par la société de cybersécurité MacAfee.

Le cryptojacking est le terme employé pour qualifier les infections par des logiciels malveillants qui vont "miner" sur les ordinateurs, c'est-à-dire produire des crypto-monnaies, à l'insu des propriétaires de ces machines.

Les administrations, les entreprises, mais aussi les particuliers peuvent être concernés et voir la puissance de leur ordinateur mise à contribution pour le minage. Ce type de maliciels (ou malwares) se sont multipliés jusqu'à atteindre 2,9 millions au premier trimestre, contre environ 400.000 au quatrième trimestre 2017.

Capture d'écran de l'étude de MacAfee

Pour la blockchain, McAfee voit "un énorme potentiel de risques de cybersécurité qui pourrait menacer la croissance rapide de cette technologie révolutionnaire et son bassin d'utilisateurs en forte expansion". 

Outre les logiciels malveillants pour "miner", la sphère de la blockchain et des crypto-monnaies est régulièrement victime de piratages de plateformes d'échanges de monnaies virtuelles, comme celui qui a touché la plateforme japonaise Coincheck en janvier, entraînant une perte équivalente à 400 millions de dollars. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: Le cannibalisme est passé de remède à tabou — voici pourquoi les humains ne se mangent plus entre eux