BlaBlaCar rachète la plateforme de covoiturage Beepcar au géant tech russe Mail.ru, a annoncé la licorne française ce lundi 6 août 2018, sans détailler les termes financiers. 

BlaBlaCar revendique déjà la place de leader en Russie avec 15 millions de membres et absorbera ainsi les 5 millions d'utilisateurs qui ont téléchargé l'application Beepcar. "Dès cet automne, le trafic de Beepcar sera redirigé vers BlaBlaCar", précise l'entreprise.

L'accord prévoit également un "partenariat marketing" dans le cadre duquel BlaBlaCar s'engage "à promouvoir le covoiturage via les plateformes de Mail.Ru Group".

Beepcar a été lancé début 2017 par Mail.ru qui se concentrera désormais sur ses activités de livraison de repas, "de petites annonces, de commerce transfrontalier et de taxi." Le géant de la tech russe est propriétaire du "Facebook russe", Vkontakte.ru, ainsi que de la messagerie instantanée ICQ.

Beepcar est la deuxième acquisition de BlaBlaCar en quelques mois, après le rachat de la startup française de covoiturage urbain Less en avril dernier. Nicolas Brusson, directeur général de BlaBlaCar, expliquait alors que la startup investissait dans "l'expansion des usages". 

Le rachat de Beepcar s'inscrit dans un effort de "consolidation de [la] stratégie de croissance à l'international", dit-il cité dans un communiqué.

Après une croissance fulgurante dans les années qui ont suivi son lancement, et une internationalisation soutenue par de nombreuses acquisitions, BlaBlaCar s'est récemment recentré sur les marchés porteurs, fermant notamment l'Inde, la Turquie et le Mexique. La Russie, où BlaBlaCar s'est lancé en 2014, est au contraire un des marchés les plus importants pour la plateforme qui revendique 65 millions d'utilisateurs dans le monde.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : BlaBlaCar surgit sur un marché inattendu — voici pourquoi l'icône de la French Tech renoue avec sa créativité depuis 1 an

VIDEO: Voici la bonne façon de manger des sushis, selon le célèbre chef japonais Nobu Matsuhisa