BlaBlaCar rachète la startup de covoiturage urbain Less — 6 mois après que le projet des anciens de Criteo a levé 16M€

(De g.à dr.): Frédéric Mazzella, fondateur et président, Francis Nappez, cofondateur et directeur technique, et Nicolas Brusson, cofondateur et directeur général de BlaBlaCar. BlaBlaCar

BlaBlaCar annonce ce vendredi 27 avril 2018 l'acquisition de la startup de covoiturage urbain Less.

Créée en octobre 2016 par le fondateur de Criteo Jean-Baptiste Rudelle et cinq autres cofondateurs, Less avait annoncé il y a six mois une levée de fonds d'envergure, de 16 millions d'euros, alors que l'application n'était pas encore lancée.

Toute l'équipe de Less, soit une vingtaine de personnes dont le cofondateur de Less Florent Boutellier, rejoindra BlaBlaCar dans le cadre de cette opération dont le montant n'a pas été divulgué. 

C'est cette équipe, et son expertise technologique en matière de géolocalisation, qui intéresse tout particulièrement BlaBlaCar, alors que la société se remet à investir dans le produit, explique Nicolas Brusson, directeur général de BlaBlaCar à Business Insider France:  

"L'équipe de Less a une vraie force dans le géotracking — un bloc technologique qui nous intéresse — et c'est une super équipe tech adoubée par les fondateurs de Criteo."

Or, cette expertise technologique est indispensable pour l'avenir de BlaBlaCar, poursuit Nicolas Brusson:

"BlaBlaCar est un réseau de transport de porte-à-porte, que ce soit sur une courte ou une longue distance. Aujourd'hui, on a une communauté et on est très bons pour 'matcher' les gens. Less va nous permettre de devenir aussi bon pour suivre les conducteurs (comme Deliveroo, Uber ndlr) et pour comprendre où ils vont."

A l'inverse, Less s'est lancé sans communauté et a donc rapidement constaté qu'il était "difficile de créer un usage sans communauté."

A l'issue de l'acquisition, le produit Less sera arrêté et la technologie intégrée à l'offre de covoiturage urbain BlaBlaLines. "Il n'y aura pas de troisième application", nous affirme Nicolas Brusson.

L'acquisition de Less est la neuvième acquisition de BlaBlaCar à date, qui a jusqu'ici surtout racheté des concurrents étrangers pour se lancer sur de nouveaux marchés. Après l'expansion internationale, la licorne française réinvestit dans "l'expansion des usages", explique Nicolas Brusson, qui se défend de tout geste défensif. "On commence à consolider le marché du covoiturage urbain."

Cette annonce intervient aussi deux jours après que Criteo annonce que Jean-Baptiste Rudelle, devenu président exécutif en 2015, redevenait aussi directeur général

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La voiture individuelle est chassée des villes — voici comment 17 startups se bagarrent pour profiter du mouvement

VIDEO: On a testé la thérapie par flottaison — cette technique de méditation peut provoquer des effets hallucinatoires