Mathieu Bastareaud en action lors de la victoire de l'équipe de France de rugby contre l'Argentine, à Lille, le 17 novembre 2018. REUTERS/Pascal Rossignol

Les rabais affichés pendant ce Black Friday sont aussi aguicheurs que les soldes... lorsqu'elles arrivent à leur cinquième démarque. En proposant parfois des remises de 50, 60, 70%, les distributeurs séduisent les consommateurs en quête de bons plans. 

Un Français sur deux compte d'ailleurs profiter de ce Black Friday 2018 (soit deux fois plus que l'an dernier), avec un budget moyen de 212 euros, selon l'étude OpinionWay-iloveretail.fr: les Français et le Black Friday, publiée le 14 novembre.

Pour autant, le même pourcentage de Français (50%) y voit une trouvaille marketing supplémentaire pour inciter les consommateurs à dépenser plus, et 25% y voient carrément une arnaque des commerçants leur permettant de faire de fausses promotions. 

L'UFC-Que choisir met d'ailleurs régulièrement en garde contre l'illusion de bonnes affaires, et dénonce le fait que les prix servant de base aux remises sont tout à coup gonflés par rapport aux prix affichés quelques jours plus tôt. 

Consommation responsable

Ces promotions entraînent souvent des dépenses superflues, impulsives, qui vont à l'inverse de la vague de consommation responsable qui s'installe depuis quelques années. D'un côté, l'agriculture bio et raisonnée, le recyclage, les ateliers de réparation, le "do it yourself", ou encore l'économie collaborative, ont le vent en poupe, de l'autre, on cède sans vergogne aux sirènes de la consommation à outrance. 

Plusieurs organismes, entreprises, associations pointent du doigt ce manque de cohérence. Ainsi la Camif, spécialiste des meubles fabriqués en France, refuse —comme l'an dernier— de participer à cette grand-messe commerciale et a même complètement fermé son site de vente. 

Capture d'écran du site camif.fr ce 23 novembre 2018, fermé pour le Black Friday.

Dans une tribune publiée le 19 novembre, Emery Jacquillat, le président de Camif.fr explique : "Ce que nous souhaitons faire passer comme message, c'est que non, les consommateurs ne sont pas obligés de se laisser aspirer dans la spirale de la surconsommation."

"Notre décision de fermer notre site Camif.fr ce jour-là n'a pas pour but de culpabiliser le consommateur, mais, de lui ouvrir les yeux sur le pouvoir qui est le sien."

"Savez-vous que 88% des gens qui achètent un smartphone ce jour-là en ont déjà un en état de marche? Or, il faut exploiter 200 kg de terres pour extraire les minerais rares nécessaires à la fabrication d'un tel produit. On devrait tous y réfléchir. On peut faire autre chose de son budget, on peut rester fidèle à son bon 'vieux' téléphone (dont l'âge moyen n'est pourtant que de 2 ans), le réparer… Bref, garder raison et ne pas laisser notre volonté succomber au superflu," écrit encore Emery Jacquillat. 

Sur les réseaux sociaux, les hashtags #noblackfriday et #greenfriday sont abondamment relayés. Même le gouvernement appelle à réfléchir sur cette journée commerciale, en témoigne ce tweet de Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat au Numérique: 

Le Green Friday

Dans le même esprit, le réseau Envie, qui collecte, répare et revend des produits électroménager réitère cette année son "Green Friday". Avec d'autres organismes partenaires, dont Altermundi, DreamAct, Emmaüs ou encore Ethiquable, il prône une alternative à la surconsommation qui implique "des surproductions de biens manufacturés voraces en ressources, souvent non renouvelables (tels que les métaux rares), et polluantes".

Concrètement, les commerçants participant à l'opération ne proposeront pas de réductions à leurs clients le jour du Black Friday, en revanche ils s'engagent à reverser 15% de leur chiffre d'affaires de la journée au profit de HOP (association de lutte contre l’obsolescence programmée).

D'autres entreprises ont lancé leur propre initiative "responsable", à l'instar de Naturalia. L'enseigne bio a mis en place une opération intitulée avec humour "Vrack Friday", du 22 au 26 novembre, qui vise à sensibiliser les consommateurs au zéro déchet — et qui propose quand même 20% de réduction sur le rayon vrac...

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : BLACK FRIDAY: Il y a des raisons psychologiques qui expliquent pourquoi certaines personnes adorent la cohue des jours de soldes

VIDEO: Des athlètes âgés ont arrêté de faire de l'exercice pendant 10 jours et ça a affecté leur cerveau