Jeff Bezos va recruter 1500 personnes en 2 à 3 ans pour être prêt à lancer des fusées à partir de 2020

Jeff Bezos dans une maquette de la capsule dans laquelle les touristes spatiaux voyageront. REUTERS/Isaiah J. Downing

Blue Origin, l'entreprise spatiale fondée par le milliardaire Jeff Bezos, devrait doubler ses effectifs d'ici deux ou trois ans pour le premier lancement de sa fusée New Glenn en 2020, rapporte Reuters

La société a recruté des centaines d'ingénieurs ces trois dernières années —dont plus de 60 ingénieurs débauchés de son rival SpaceX — et continue d'accélérer son développement, qualifié d'"hyperbolique" par un employé interrogé par l'agence de presse.

D'ici 2020, les effectifs de Blue Origin, qui sont actuellement de plus de 1500, devraient atteindre 3000 personnes, selon une source interrogée par Reuters. A titre de comparaison, SpaceX, fondée par Elon Musk, compte plus de 6000 employés. 

2020 est une date importante pour la société de Jeff Bezos. C'est en effet la date annoncée par l'entreprise pour effectuer le premier lancement officiel de sa fusée New Glenn, dont le premier étage sera réutilisable — un argument clé pour réduire les coûts des lancements et en augmenter la fréquence. 

C'est aussi à ce moment là que marché du lancement de petits satellites devrait exploser, un coche que Blue Origin ne doit pas rater. 

"Si la fusée New Glenn peut être prête dans les deux années à venir, Blue Origin pourrait saisir cette fenêtre d'opportunités", a dit Marco Caceres, analyste senior spécialisé dans l'espace chez Fairfax. 

L'analyste interrogé par Reuters a ainsi précisé qu'environ 800 petits satellites devraient être lancés à partir de 2020 environ, plus du double du nombre annuel de ces dix dernières années. Mais Blue Origin n'est pas seule dans cette course: SpaceX, United Launch Alliance, né d'un partenariat entre Boeing et Lockheed Martin ou encore ArianeGroup.

Alors que 2020 arrive dans à peine deux ans, le lanceur lourd New Glenn, censé pouvoir envoyer des satellites mais aussi des humains en orbite, est loin d'être prêt pour un lancement. Des ingénieurs de l'entreprise — qui ont voulu garder l'anonymat — ont déclaré à Reuters que des détails sur le design de la fusée doivent être affinés et que l'entreprise vient juste de commencer à construire des composants modèles, qui doivent encore passer des tests extrêmes. 

Par ailleurs, le premier client de la New Glenn sera l'entreprise de satellites française Eutelsat, qui espère effectuer son premier lancement de satellites géostationnaires entre 2021 et 2022. 

Jeff Bezos, dont la fortune est estimée à plus 150 milliards de dollars, a récemment confié qu'il liquide pour 1 milliard de dollars d'actions Amazon chaque année pour financer son entreprise spatiale Blue Origin.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Jeff Bezos a dévoilé une maquette de la capsule que sa société spatiale va utiliser pour faire voyager des touristes dans l'espace

VIDEO: Ces glaces sont faites à partir de crème et d'azote liquide à -196°C — voici comment ça marche