Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Boeing relance la production du 737 Max quelques heures après avoir déclaré qu'il allait licencier des milliers de salariés

Boeing relance la production du 737 Max quelques heures après avoir déclaré qu'il allait licencier des milliers de salariés
Des salariés sont photographiés à côté d'un Boeing 737 Max 9 sur le tarmac de l'usine Boeing à Renton, dans l'état de Washington, le 12 mars 2019. © JASON REDMOND/AFP/Getty

Plus de cinq mois après avoir mis en pause ses chaines de montage, Boeing a repris la production du 737 Max. L'annonce a été faite par la société, ce mercredi 27 mai, quelques heures que l'entreprise ait annoncé le licenciement de 6 770 salariés. "La première" d'une vague de licenciements prévue cette année en raison de la pandémie de Covid-19. Lors de son rapport sur les résultats du premier trimestre en avril, la société a déclaré qu'elle prévoyait de réduire ses effectifs de 10 % en réponse au ralentissement économique causé par la pandémie, dont 15 % dans sa division d'aviation commerciale.

Depuis janvier, le travail dans l'usine Boeing de Renton, dans l'Etat de Washington, où est construit le 737 Max, est suspendu. Boeing a poursuivi la fabrication de l'avion tout au long de son immobilisation au sol pendant un an. Mais l'avion n'étant pas autorisé à voler, la société n'a pas été en mesure de livrer les flottes à ses clients. David Calhoun, le PDG de Boeing, a déclaré il y a plusieurs semaines que la compagnie prévoyait de reprendre la production ce mois-ci. La société n'a pas immédiatement répondu à la demande de commentaires de Business Insider US sur l'endroit où les avions nouvellement achevés seront stockés.

En effet, Boeing a environ 450 avions non livrés en stock. En janvier dernier, lorsque l'entreprise a annoncé la suspension de l'assemblage, elle a déclaré qu'elle manquait de place pour les stocker. Depuis lors, Boeing a vu le paysage de l'aérospatiale commerciale changer radicalement. La demande de transport aérien a chuté de 97 % pour les compagnies aériennes commerciales. Les compagnies aériennes ont immobilisé au sol une grande partie de leur flotte et devraient annuler les commandes de nouveaux avions ou en reporter la livraison. Le mois dernier, Boeing a annoncé qu'il réduirait considérablement sa production d'avions. L'assemblage de ses 787 Dreamliner passera de 14 à 10 par mois en 2020, et descendra à sept d'ici 2022. D'ici 2021, le nombre de 777 produit par mois passera de sept à cinq. La production mensuelle de 737 Max, qui s'élevait 42 d'avril 2019 à janvier, passera progressivement à 31 d'ici 2021, selon les déclaration de la société.

En attendant, Boeing avait temporairement suspendu la production de ses autres usines d'avions commerciaux dans l'État de Washington et en Caroline du Sud en raison de la pandémie de Covid-19. Ces usines ont depuis rouvert leurs portes.

Version originale : David Slotnick / Business Insider

A lire aussi — Les ONG réclament des contreparties au sauvetage des entreprises polluantes comme les compagnies aériennes

Découvrir plus d'articles sur :