Boeing chute à Wall Street après le crash d'un deuxième 737 MAX ce weekend

Boeing chute à Wall Street après le crash d'un deuxième 737 MAX ce weekend

REUTERS/Borut Zivulovic

Boeing est sanctionné à la Bourse de New York. Le constructeur aéronautique sème le doute parmi les investisseurs, suite au crash d'un Boeing 737 MAX de la compagnie Ethiopian Airlines, ce dimanche 10 mars, qui n'a laissé aucun survivant parmi les 157 passagers. La fiabilité de l'appareil commercialisé par le concurrent américain d'Airbus est questionnée. Il faut dire que c'est le deuxième crash d'un 737 MAX en moins de six mois, après celui du vol 610 de la compagnie indonésienne Lion Air, le 29 octobre 2018.

Les trajectoires des deux vols présentent d'étranges similitudes. Peu de temps après le décollage, les pilotes ont à chaque fois émis des messages pour informer qu'ils étaient en difficulté. Les appareils ont pris de l'altitude avant de légèrement décrocher, puis de reprendre de l'altitude et de chuter enfin soudainement. Depuis l'accident de ce weekend, plusieurs compagnies ont annoncé qu'elles laissaient cloués au sol leurs 737 MAX. C'est le cas d'Ethopian Airlines, mais aussi de l'ensemble des compagnies aériennes chinoises et indonésiennes, à la demande des autorités de leurs pays, selon un recensement réalisé par BFMTV sur la base des données fournies par le site Flightradar.

La méfiance généralisée autour du monocouloir 737 MAX, dont 350 exemplaires ont déjà été vendus dans le monde, a fait chuter le cours de l'action Boeing de plus de 11% peu de temps après l'ouverture de Wall Street.

Cours de l'action Boeing à 14h43, lundi 11 mars 2019. Investing

Alors que l'avionneur avait touché un plus haut historique, à 446 dollars, la semaine dernière, il affiche sa plus forte baisse en Bourse en près de 20 ans, selon Reuters. A 15h30, le titre Boeing reculait encore de 8,45%. Dans le même temps, l'action Airbus gagnait 1,30% à la Bourse de Paris. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Après le crash d'Ethiopian Airlines, la fiabilité du Boeing 737 Max pose question

VIDEO: Voici comment Ralph Lauren est passé du petit employé d'une boutique de vêtements à l'influent homme de mode riche de 5,8 Mds$

  1. L'exemple parfait d'une action qui voit son prix chuter uniquement à cause de la crainte qui plane en ce moment... Tant qu'une enquête n'a pas déterminé le rôle de Boeing dans ces crashs, il n'y a pas de raison de vendre ses actions Boeing.

Laisser un commentaire