Un Boeing 737 Max 8 de la compagnie SilkAir. REUTERS/Edgar Su

Alors que la fiabilité des avions 737 Max de Boeing pose question à la suite du crash ce dimanche 10 mars 2019 d'Ethiopian Airlines, les Etats-Unis ont demandé au groupe américain d'aéronautique de procéder à "des modifications de conception" de l'appareil d'ici avril, rapportent Les Echos. Le groupe d'aéronautique américain a confirmé ce lundi 11 mars 2019, au soir, qu'il allait effectuer une mise à jour du logiciel de son modèle 737 Max, même si les causes du crash n'ont pas encore été déterminées par les enquêteurs. Cette mise à jour sera lancée sur toute la flotte 737 Max dans les prochaines semaines, a précisé la compagnie.

De plus, la FAA — administration américaine de l'aviation civile — a demandé à Boeing de mettre à jour son manuel de formation pour les pilotes, notamment concernant le fameux nouveau système anti-décrochage dont sont équipés les 737 Max. Ce système avait déjà été mis en cause par la fédération des pilotes américains lors du crash d'un autre Boeing 737 Max en octobre 2018. Après ce crash qui avait coûté la vie de 189 personnes, les syndicats de pilotes avaient accusé le groupe américain de n'avoir pas signalé une mise à jour de son système anti-décrochage et d'avoir omis de former les pilotes à ce nouveau système. Boeing avait à l'époque contesté cette version des faits.

Contrairement à d'autres pays dont la Chine, l'Afrique du Sud, l'Australie ou encore le Brésil, les Etats-Unis continuent toutefois de faire confiance au 737 Max de Boeing, l'avion le plus vendu de l'entreprise à ce jour avec 350 modèles actuellement immatriculés et 4600 en commande. "Si nous identifions un problème affectant la sécurité, la FAA prendra des mesures immédiates et appropriées", a déclaré le régulateur lundi soir dans un tweet. 

Les boîtes noires de l'appareil accidenté dimanche ont été retrouvées et devraient permettre d'en savoir plus sur la cause du crash. Mais plusieurs experts en aéronautique ont d'ores et déjà remarqué plusieurs similitudes entre cet accident et celui du 737 Max de Lion Air d'octobre 2018. Un expert aéronautique cité par l'AFP, qui a requis l'anonymat, a ainsi déclaré : "Il s'agit du même avion. Comme pour Lion Air, l'accident se passe très peu de temps après le décollage [ndlr: six minutes après le décollage] et les pilotes ont émis des messages pour dire qu'ils étaient en difficulté puis il y a eu perte de l'avion. Il est difficile de dire que cela ne ressemble pas au premier accident".

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Auchan dans le rouge, Intermarché en forme, l'année 2018 a rebattu les cartes dans la grande distribution

VIDEO: Cette machine faite à base de pièces de K’NEX est championne de 'Water Bottle Flip' — ce challenge qui consiste à renverser une bouteille et la faire atterrir comme un piquet