Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les Bourses européennes évoluent dans le rouge après le G20 et les dernières menaces de Trump

Les Bourses européennes évoluent dans le rouge après le G20 et les dernières menaces de Trump
© REUTERS/Jonathan Ernst

Les Bourses européennes sont à la peine ce lundi 23 juillet 2018, après la clôture du G20 Finances, qui a réuni ce weekend les ministres des Finances et les banquiers centraux des grandes puissances économiques de la planète à Buenos Aires.

Le Groupe des Vingt a estimé que l'aggravation des tensions géopolitiques et commerciales représentait un risque grandissant pour la croissance mondiale et a appelé à plus de dialogue.

Les indices des principales places boursières européennes évoluaient dans le rouge à l'ouverture ce matin. Voici dans quelle mesure ils reculaient, à 10h, heure française:

  • CAC 40 (Paris): - 0,50%
  • Dax (Francfort): - 0,17%
  • FTSE 100 (Londres): - 0,69%
  • FTSE Mib (Milan): - 0,55%
  • Ibex 35 (Madrid): -0,36%
com

"L'économie mondiale est confrontée à des risques croissants, en particulier à court terme, en raison des tensions commerciales croissantes, des pressions financières dans les économies émergentes vulnérables et du retour du risque souverain dans certaines parties de la zone euro", a commenté dans un communiqué la directrice du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, à l'issue du G20.

"J'ai demandé une fois de plus que les conflits commerciaux soient résolus par la coopération internationale sans avoir recours à des mesures exceptionnelles", a-t-elle également précisé.

Les regards se tournent logiquement vers les Etats-Unis et son président Donald Trump. Le chef d'Etat de la première puissance économique mondiale a menacé de taxer jusqu'à 500 milliards de dollars d'importations chinoises, en fin de semaine dernière.

Il a en outre accusé vendredi l'Union européenne et la Chine de déprécier délibérément leurs monnaies, faisant craindre une guerre des changes qui s'ajouterait au conflit commercial entre les Etats-Unis et leurs principaux partenaires. Les Bourses européennes s'affichaient déjà en baisse vendredi après ces nouvelles déclarations de Donald Trump.

Business Insider