Un investisseur public et 6 de ses filiales créent un fonds de 140M€ pour détecter les innovations hors de France

Le directeur général de Bpifrance Nicolas Dufourcq lors du bilan annuel de l'institution à Paris, le 31 janvier 2017. REUTERS/Philippe Wojazer

La Caisse des Dépôts (CDC) a annoncé ce jeudi matin le lancement d'un nouveau véhicule financier de 140 millions d'euros qui investira dans une douzaine de fonds en capital innovation, uniquement hors de France.

C'est ce qu'on appelle l'activité de fonds de fonds, l'une des trois façons possibles pour un fonds souverain d'investir dans une startup. Il y prend des participations pour le compte de tiers dans des fonds de capital-risque, en assurant les meilleurs rendements.

Les deux autres façons sont les suivantes:

  • en entrant directement au capital d'une société;
  • en mettant de l'argent dans un fonds d'investissement.

Baptisé digital, ce fonds de fonds devrait engager des tickets — de 5 à 15 millions d'euros — dans des fonds d'investissement en Europe, en Amérique du Nord, au Moyen-Orient et en Asie pour "détecter les innovations à l'international", précise Pierre-René Lemas, le directeur général de la Caisse des Dépôts.

Il sera géré par Bpifrance, filiale de la CDC, qui gère 7 milliards d'euros pour son activité de fonds de fonds. Elle a déjà investi 5 milliards d'euros à ce jour dans 350 fonds.

"C'est le premier fonds en France qui va investir uniquement dans des fonds étrangers. Ça nous manquait d'aller capter les visions d'avenir et les convictions à travers des fonds de capital risque étrangers", a expliqué Nicolas Dufourcq, le directeur général de Bpifrance, lors d'une conférence de presse.

Jusqu'à maintenant, quand elle s'engageait dans un fonds étranger, Bpifrance demandait une contrepartie: celle pour le fonds de soutenir des startups françaises. Cette condition n'existera pas cette fois-ci.

La CDC a souscrit à hauteur de 100 millions d'euros et Bpifrance 24 millions d'euros. Cinq autres filiales de la CDC complètent le tour de table: CNP Assurances à hauteur de 15 millions d'euros; le groupe d'ingénierie Egis, le promoteur immobilier Icade, la foncière SNI et l'opérateur de transport Transdev.

Le premier investissement devrait se faire rapidement dans un fonds paneuropéen généraliste.

Ce fonds de fonds se concentrera sur le numérique, avec trois thématiques précises:

  • la ville intelligente et la mobilité (véhicule autonome, efficience énergétique,...);
  • les fintech et assurtech;
  • et la transition numérique (iOT, traitement des données, intelligence artificielle...).

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Il y a un chiffre qui révèle à quoi ressemble la croissance rapide du propriétaire de Zara sur le terrain

VIDEO: Voici les naissances les plus extrêmes du royaume animal