BREXIT: Des milliers de banquiers vont quitter Londres — voici les établissement qui vont renforcer leurs effectifs à Paris

BREXIT: Des milliers de banquiers vont quitter Londres — voici les établissement qui vont renforcer leurs effectifs à Paris

Londres, Grande-Bretagne, 10 juillet 2018. REUTERS/SAC Pippa Fowles (RAF)/MoD/Crown

Le Brexit devrait permettre à la place de Paris de s'étoffer dans les prochaines années. Selon la Région Île-de-France et Paris Europlace, 3500 banquiers supplémentaires pourraient s'installer dans la capitale grâce au Brexit et aux réformes fiscales du gouvernement pour les attirer, rapporte le JDD dans son édition du 22 juillet.

Ce mardi 24 juillet, la responsable de l'administration locale de la City of London, Catherine McGuinness, a de son côté estimé que le Brexit pourrait entraîner le transfert de 3500 à 12.000 emplois du secteur financier de la City vers l'Union européenne (UE).

L'ampleur de ce phénomène, qualifié de "Brexodus", dépendra en grande partie de l'accord commercial que parviendront à conclure ou non le Royaume-Uni et l'UE, a précisé la dirigeante.

"Nous ne prévoyons pas un important Brexodus dans un premier temps. Mais tout va dépendre de la manière dont les choses vont tourner. A long terme, on pourrait assister à de nombreux autres départs", a-t-elle déclaré devant la commissions du Brexit de la Chambre des communes.

Des banques, des compagnies d'assurances et des gérants d'actifs commencent à se tourner vers l'Union européenne, pour anticiper la sortie du Royaume-Uni du bloc communautaire en mars 2019 et garantir une continuité de leurs services aux clients.

Voici la liste des établissements financiers et des sociétés de gestion d'actifs qui ont déjà manifesté leur souhait de délocaliser certaines de leurs activités à Paris, d'après le JDD et Les Echos:

  • HSBC: la banque britannique a annoncé en janvier qu'elle allait transférer 1000 emplois pour ses activités de banque d'investissement sur les marchés mondiaux. Puis, le 6 août, l'établissement financier a précisé qu'il rattachait ses activités européennes à sa filiale française. Le bilan d'HSBC France doit ainsi grossir de 13 milliards d'euros d'ici à 2019.
  • Bank of America: la banque américaine a signé l'an passé un bail de 10.000 mètres carrés de bureaux dans le 8e arrondissement de Paris, avec une capacité d'accueil de 1000 personnes, mais elle devrait sous-louer une partie des locaux.
  • JPMorgan: la banque américaine envisage de déplacer 200 salariés de Londres à Paris, principalement dans les métiers de marché. 
  • Goldman Sachs: l'établissement bancaire américain prévoit de doubler ses effectifs à Paris, à 100 personnes. 
  • Morgan Stanley: la banque américaine devrait créer 80 postes supplémentaires dans la Capitale. 
  • Standard Chartered: la banque britannique pourrait transférer 50 personnes à Paris.
  • BlackRock: le gestionnaire de fonds américain — le plus puissant au monde — a renforcé ses effectifs à Paris et veut faire de la Capitale sa nouvelle base en Europe pour ses activités de gestion alternative. 
  • Citigroup: la banque américaine devrait étoffer son équipe en France, selon le Financial Times.
  • Banco Santander: la première banque espagnole aurait l'intention d'accroître ses effectifs à Paris, "en recrutant localement et en réduisant ses équipes à Londres", écrit le JDD.
  • Schroders: le gestionnaire d'actifs britannique a ouvert une filiale à Paris à l'automne 2017, mais officiellement pas en lien avec le Brexit.

En outre, des établissements bancaires chinois et japonais auraient manifesté leur volonté d'augmenter leurs effectifs à Paris, dans l'Europe post-Brexit.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Emmanuel Macron aurait convaincu les géants de la finance BlackRock et Citigroup de se renforcer à Paris

VIDEO: Cet homme se fait retirer un tatouage de son visage avec une chirurgie au laser — c'est impressionnant

  1. olivia denis

    lol ... si on fait le total on arrive péniblement à 2 "milliers" ...et encore ça manque de précision ... Le JDD et Les echos !! on sait pour qui ils roulent ...

  2. Gary Heilbronn

    SVP sauvez nous de ces milliers de banquiers voleurs

  3. PIERRE GIMIE

    Bravo aux anglais qui réussissent en un seul coup à supprimer l'appel d'air de l'immigration de masse et faire fuir ces voleurs invétérés que sont ses banquiers d'affaire, qui ont réussi avec Juker à mettre l'Europe à leur botte. Bravo et bon vent au Brexit. Il montre la voie aux autres peuples des nations de cette Europe corrompue qui maintien pour l'instant le joug européen par l’odieux chantage à la peur: Que ce soit celle de la perte de l'euro et de sa concurrence sauvage promise (Mdr quand on voit aujourd'hui la capacité d'union de cette Europe) ou de sa guerre inévitable (dont on comprend aujourd'hui que c'est ceux qui nous en disent protégée, qui l'on déclenché auparavant et pourraient le refaire en punition de ses peuples réfractaires) !

Laisser un commentaire