Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

L'opinion publique britannique est maintenant en faveur d'un second référendum sur le Brexit

L'opinion publique britannique est maintenant en faveur d'un second référendum sur le Brexit
© REUTERS/Russell Cheyne
  • L'opinion publique britannique soutient l'idée d'un second référendum sur le Brexit pour la première fois, d'après un nouveau sondage.
  • 42% des électeurs sont en faveur d'un nouveau référendum quant à savoir si Theresa May doit accepter tout accord sur le Brexit avec l'Union européenne.
  • 40% s'opposent à cette idée, tandis que 18% ne savent pas, d'après l'institut de sondage YouGouv / Times.
  • Le soutien d'un second référendum a graduellement augmenté.
  • Cependant, le soutien en faveur du maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne ne semble pas avoir augmenté de manière significative ces deux dernières années, et le soutien en faveur de la sortie du Royaume-Uni l'emporte toujours.

Les électeurs britanniques envisagent maintenant un second référendum autour du Brexit, d'après un nouveau sondage.

Le soutien à un second référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l'UE a progressivement augmenté, alors que les chances d'un Brexit sans accord se sont multipliées et que Bruxelles a rejeté de nombreuses propositions de Theresa May pour le Brexit, présentes dans son accord de Chequers.

YouGouv a demandé aux électeurs, dans le cadre d'un sondage du Times cette semaine, s'il pouvait y avoir un second référendum sur les termes finaux de tout accord autour du Brexit.

Il s'avère que 42% du public sont en faveur d'un référendum quant à savoir s'il faut accepter ou rejeter l'accord final du Brexit que May rapportera de Bruxelles. 40% s'opposent à ce plan, tandis que 18% ne savent pas.

C'est la première fois que la proportion d'électeurs en faveur d'un second référendum autour du Brexit est plus importante que la part qui y est opposée. Les 19 et le 20 juin, seuls 37% du public soutenaient l'idée, tandis que 45% s'y opposaient.

La plupart des électeurs en faveur d'un nouveau référendum étaient pour le maintien, lors du premier référendum. Seuls 19% de ceux qui ont voté pour la sortie du Royaume-Uni ont soutenu l'idée d'un second vote, tandis que 66% de ceux qui ont voté pour son maintien en voulaient un.

La semaine dernière, l'ancienne secrétaire d'État à l'éducation, Justine Greening, est devenue la première députée conservatrice en faveur d'un second référendum, ou de ce que les responsables de campagne décrivent comme "le vote du peuple".

REUTERS/Henry Nicholls

Cependant, la part d'électeurs en faveur du maintien du Royaume-Uni dans l'UE ne semble pas avoir augmenté de manière significative au cours des deux dernières années.

Pour les sondés, 45% ont dit vouloir rester, tandis que 42% veulent sortir de l'Union européenne, dont 4% disant ne pas vouloir de vote et 9% ne pas savoir.

Si ces chiffres pourraient impliquer la victoire du camp pour son maintien, la plupart des sondages d'opinion préliminaires au référendum de 2016 indiquaient également que le Royaume-Uni resterait dans l'UE, donnant finalement lieu à un revirement final pour sa sortie, dans les urnes électorales.

Version originale: Thomas Colson/Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :