Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

BREXIT : Paris choisit un patron franco-australien habitué de la City pour attirer les cadres britanniques

BREXIT : Paris choisit un patron franco-australien habitué de la City pour attirer les cadres britanniques
© REUTERS/Yoan Valatl

Il n'y a plus de temps à perdre pour la France et ses voisins pour tenter de tirer profit du Brexit.

Theresa May, Premier ministre britannique, a indiqué que la Grande-Bretagne invoquera l'article 50 du Traité européen et enclenchera ainsi la procédure de sortie de l'Union européenne avant fin mars 2017.

Paris s'attache donc à promouvoir ses forces économiques et ses atouts pour attirer activités et cadres britanniques.

Le gouvernement a prévu de nommer un ambassadeur chargé de la promotion de la France auprès de la City. Il s'agit de Ross McInnes, le président du conseil d'administration du groupe industriel français Safran, selon Le Monde.

A 61 ans, il a côtoyé l'ancien premier ministre britannique Tony Blair à Oxford et débuta au sein de la banque Kleinwort Benson.

"Le Franco-Australien – qui donne déjà un coup de main à la France dans le cadre de la vente de sous-marins de DCNS à l’Australie – présente le profil idéal", explique le journal.

Depuis ce lundi 17 octobre, des panneaux "Tired of fog ? Try the frogs !" ("Marre du brouillard ? Essayez les grenouilles !") s’affichent à Saint-Pancras, à Heathrow ou encore à Roissy.

Derrière cette campagne on trouve Defacto, l’établissement public gérant le quartier d’affaires de La Défense, qui entend "se positionner comme la seule réelle alternative à la City".

La communication de l'institution s'inscrit dans une initiative plus large désirée par le Gouvernement. Ainsi le quotidien croit savoir que c'est Paris Region Entreprises, l'agence de développement économique de l'Ile-de-France, qui jouera le rôle de "point d’entrée unique pour toutes les entreprises étrangères qui souhaitent se relocaliser en France", comme annoncé par Manuels Valls cet été.

Ce guichet unique permettra aux candidats à l'installation dans l'Hexagone de s'informer facilement, dans leur langue, sur les dispositifs fiscaux qui les concernent.

Découvrir plus d'articles sur :