REUTERS/Charles Platiau

REUTERS/Charles Platiau

Les négociations du Brexit entre le Royaume-Uni et l'UE devraient s'ouvrir d'ici la fin du mois de mars 2017. 

Mais les banques sont déjà en train de réfléchir sérieusement au transfert d'une partie de leurs emplois de Londres vers une autre capitale financière — Paris, Francfort, Dublin, Bruxelles notamment...

Selon Europlace, association de la finance parisienne, près de 20.000 banquiers pourraient quitter Londres pour s'installer à Paris, rapporte Bloomberg ce mardi 3 janvier 2017.

A l'approche du référendum sur le Brexit l'année dernière, HSBC avait déjà déclaré qu'ils envisageaient de transférer un millier d'employés de Londres à Paris, si le Brexit était voté. 

Selon Europlace, la capitale française aurait de meilleurs atouts que ses concurrents allemand et irlandais notamment:

  • Le marché des taux d'intérêt y est important en termes de volumes, puisque 141 milliards de dollars s'y échangent tous les jours.
  • Paris compte déjà plus de 180.000 financiers, contre moins de 100.000 à Francfort, et seulement 30.000 à Dublin. 
  • Les grandes sociétés françaises sont principalement situées à Paris, alors qu'en Allemagne, elles sont éparpillés dans tout le pays.

La France n'a pas très bonne réputation auprès des financiers, qui regrettent le manque de flexibilité de la loi du travail. L'Hexagone se situe au 29e rang dans le classement mondial des places financières établi par Z/Yen Group, juste avant Casablanca (Maroc).

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Goldman Sachs pense que le Royaume-Uni perdra ses droits liés au passeport financier après le Brexit

VIDEO: J'ai sauté le petit-déjeuner pendant 2 semaines — voici pourquoi je ne le ferai plus jamais