Facebook dit avoir accidentellement laissé n'importe qui lire les publications censées être privées de 14 millions d'utilisateurs

Reuters/Leah Millis

  • Facebook a annoncé jeudi avoir découvert un bug logiciel qui a rendu publiques des millions de mises à jour de statut supposées être limitées à un partage avec ses amis.
  • Le bug a touché jusqu'à 14 millions d'utilisateurs entre le 18 et le 27 mai, selon Facebook.
  • L'entreprise affirme que les utilisateurs concernés seraient avisés et invités à revoir leurs messages de cette période.

Facebook a annoncé jeudi que des millions d'utilisateurs ont vu leurs paramètres de confidentialité modifiés par un bug logiciel qui permet à n'importe qui sur Internet de lire les mises à jour de statut et les messages destinés uniquement à une audience privé.

L'entreprise a déclaré que le problème s'est produit entre le 18 et le 27 mai et qu'il a été corrigé depuis. Jusqu'à 14 millions d'utilisateurs ont été affectés par le bug et leurs messages ont été rendus publics alors qu'ils n'auraient pas du l'être. À partir d'aujourd'hui, ces personnes seront avisées et on leur demandera de revoir leurs messages de cette période.

Plus précisément, le bug a changé les paramètres de sécurité par défaut sur chaque nouveau message: Au lieu de rendre automatiquement chaque nouvelle publication visible aux seuls amis — comme la plupart des gens l'avaient réglé avant le bug — les nouveaux messages étaient publiés avec le statut "public".

Si les utilisateurs n'avaient pas remarqué que leurs paramètres par défaut avaient changé, tous leurs nouveaux messages devenaient visibles pour n'importe qui sur Internet.

Erin Egan, responsable de la protection de la vie privée sur Facebook, a dit à Business Insider :

"Nous avons récemment trouvé un bug qui suggérait automatiquement de publier publiquement lorsque certaines personnes créaient leurs messages sur Facebook. Nous avons corrigé ce problème et, à partir d'aujourd'hui, nous informons tous les intéressés et leur demandons de revoir tous les messages qu'ils ont publiés pendant cette période. Pour être clair, ce bug n'a pas eu d'impact sur ce que les gens avaient publié auparavant — et ils pouvaient toujours choisir leur audience comme ils l'ont toujours fait. Nous voudrions nous excuser pour cette erreur."

Il s'agit de la dernière péripétie dans une série d'embarras très médiatisés pour Facebook alors que l'entreprise tente de regagner la confiance de ses utilisateurs à la suite du scandale de Cambridge Analytica, dans lequel les données personnelles de 87 millions d'utilisateurs ont été obtenues de façon inappropriée par une société d'études politiques et utilisés pour le ciblage de campagnes publicitaires.

Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, a été auditionné pendant deux jours par le Congrès américain en avril sur l'importance de la sécurité des utilisateurs. Il s'est excusé pour le traitement de la question par Facebook et a promis que l'entreprise serait plus transparente et ferait mieux en matière de protection des données des utilisateurs et de sécurité.

"Il faudra un certain temps pour mettre en œuvre tous les changements que nous devons apporter à l'échelle de l'entreprise ", a déclaré Zuckerberg le premier jour des auditions. "Mais je m'engage à bien faire les choses."

Version originale: Kaylee Fagan/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Facebook a laissé 60 entreprises, dont Apple, Amazon et Samsung, accéder aux données de ses utilisateurs

VIDEO: Chaque période de la vie a ses bons côtés — voici où vous excellez maintenant en fonction de votre âge