Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Café, chanvre, barbecue... Ce qui vous attend dans vos assiettes en 2021

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Café, chanvre, barbecue... Ce qui vous attend dans vos assiettes en 2021
Bao burgers, café, pois chiche, chanvre : les goûts seront variés dans nos assiettes en 2021. © Unsplash/Marta Filipczyk

S'il y a bien une chose qui est devenue centrale dans nos vies quotidiennes en 2020, c'est l'alimentation. Confinés chez nous, les restaurants fermés et les cantines de bureaux désertées, il a fallu se retrousser les manches pour cuisiner tous les jours des repas à la maison. Et si certains ont poussé le vice jusqu'à transformer leur coin cuisine en laboratoire de pâtisserie, voire de boulangerie, d'autres se sont vites lassés et tournés vers la vente à emporter.

Avant même l'arrivée du coronavirus, l'alimentation était déjà en pleine évolution : selon une étude du SIAL, le Salon international de l'alimentation, 73% des consommateurs dans le monde auraient ainsi changé leur comportement alimentaire entre 2018 et 2020, notamment pour manger plus sain, plus local ou plus de produits de saison. Si l'on ne connaît pas l'avenir de la pandémie de Covid-19 pour les prochains mois, nul doute que notre alimentation restera au cœur de nos préoccupations en 2021 et que ces changements seront encore amplifiés.

À lire aussi — Fatburger, la chaîne de fast-food américaine aux burgers à 2 000 calories, arrive en France

Quelles sont les tendances qui émergent pour 2021 ? Quels produits vont devenir les stars de nos assiettes ? Les consommateurs voudront-ils encore plus de changements au moment de passer à table ? Voici quelques pistes de réponses :

Du café à toutes les sauces

Unsplash/Daniel Jericó

Si ces dernières années ont vu se développer de nombreux phénomènes autour de cet or noir (retour du café filtre, appellations d'origine, café servi froid, etc.), l'année 2021 risque d'apporter une vraie nouveauté pour le café : il ne sera pas seulement servi en boisson. Si on retrouve déjà le café dans des pâtisseries, comme le tiramisu par exemple, on devrait aussi le découvrir dans des recettes salées : servi en gelée avec une assiette d'asperges, saupoudré sur des légumes rôtis... Et rien ne sera perdu : le marc de café peut également être séché pour ensuite se voir mélangé avec une sauce, pour des pâtes fraîches par exemple.

Des produits locaux en centre-ville

Unsplash/Pascal Debrunner

Selon l'étude du SIAL, si 73% des consommateurs dans le monde ont changé leur comportement alimentaire ces deux dernières années, c'est à 53% pour privilégier des produits locaux et de saison, un chiffre qui grimpe même à 64% pour la France. Le confinement du printemps dernier a accentué cette tendance à vouloir consommer local. L'année 2021 devrait ainsi voir de nombreux changements d'habitudes chez les consommateurs français. S'il est plus facile de se fournir en produits locaux quand on habite directement à la campagne, au plus proche des producteurs, cela reste quand même possible en ville.

Après les AMAP, comme La Ruche qui dit oui, qui ont fleuri depuis quelques années, des magasins d'un nouveau type ouvrent dans les centres-ville. C'est le cas à Paris des boutiques "Au bout du champ" qui proposent dans leurs 12 points de vente des fruits et des légumes de saison produits à moins de 100 km. Autre exemple avec la Laiterie de Paris, une fromagerie implantée au cœur du quartier de la Goutte d'Or dans le 18ème arrondissement, qui fabrique en plein centre-ville des fromages et yaourts. Une idée qui a essaimé puisqu'une boutique a également ouvert ses portes à Marseille, en attendant celle de Lyon.

L'avénement des bao burgers pour une année tout en légèreté

Unsplash/Marta Filipczyk

Après les smash burgers en 2020, des hamburgers avec des steaks cuits selon une technique permettant d'obtenir une viande fine et goûteuse, 2021 pourrait voir l'avénement des bao burgers. Originaires de Chine, ces sandwichs sont composés d'une petite brioche et d'une garniture, souvent de la viande et des légumes, le tout cuit à la vapeur. Son originalité provient de la douceur de son pain, certains disant même que déguster un bao burger réussi, c'est comme croquer dans un nuage. Si ces burgers sont arrivés en France depuis plusieurs années, de plus en plus d'adresses en proposent dans tout l'Hexagone.

Le chanvre, un ingrédient encore confidentiel en cuisine

Unsplash/CRYSTALWEED cannabis

L'année 2021 risque d'être plus étonnante que prévu avec un nouveau venu pas forcément attendu en cuisine : le chanvre. Mais attention, s'il est souvent associé au cannabis dans notre imaginaire, le chanvre alimentaire n'en possède pas les même effets psychotropes. Très riche en protéines, cette plante se commercialise sous forme d'huile pour préparer une sauce vinaigrette, mais aussi en graines ou encore en farine. On risque de la retrouver de plus en plus dans nos assiettes : la marque "What The Hemp" commercialise déjà depuis l'année dernière dans les magasins Monoprix des cookies et autres barres sucrées fabriquées à base de chanvre.

Vers plus de simplicité dans nos cuisines... et au restaurant ?

Unsplash/Antonio Werner

Et si le maître-mot de 2021 était la simplicité ? Même s'ils cuisinent de plus en plus, les Français aspirent à plus de facilité : sur les sites de cuisine, on trouve notamment de plus en plus de recettes simples à exécuter et qui ne demandent pas d'ingrédients trop compliqués à trouver ou de matériel trop précis. Le succès de la collection de livres de recettes "Simplissime", qui utilisent quatre ingrédients maximum, ne se dément pas avec ses multiples déclinaisons.

Et si les restaurateurs ou les grands chefs suivaient la même tendance et proposaient des menus moins complexe ou sophistiqué ? Poussés par la nouvelle garde de cuisiniers qui s'approprient les codes de la street food dans leurs établissements, mais surtout forcés par la réalité économique liée à la fermeture provisoire de leurs restaurants, certains toques de renom cherchent de nouvelles voies. Hélène Darroze par exemple, célèbre jurée de l'émission Top Chef sur M6, propose à la livraison des burgers vendus 15 euros sur Deliveroo. Son comparse du Sud-Ouest, Michel Sarran, vient d'ouvrir un restaurant à Toulouse, uniquement en vente à emporter pour le moment, proposant des croques-monsieur, baptisés Croq'Michel.

Le Kombucha, la boisson fermentée au thé

Unsplash/Tyler Nix

Si vous ne connaissez pas encore le Kombucha, il vous sera difficile de passer à côté cette année. Originaire de Chine et de Russie cette boisson légèrement pétillante est obtenue grâce à la fermentation du thé, une sorte de culture de bactéries et de levure qui, ajoutée à du sucre, permet en quelques jours d'obtenir le Kombucha selon la recette traditionnelle. On trouve aussi cette boisson de plus en plus souvent fabriquée de manière industrielle, mais si elle est pasteurisée ou si elle contient des conservateurs, l'effet de fermentation ne jouera plus à plein. On lui prête de nombreuses vertus pour le corps, jamais vraiment prouvées scientifiquement : élimination des toxines, lutte contre la fatigue musculaire, amélioration de la digestion, etc.

Cuire ses plats au barbecue en toute saison

Unsplash / Toa Heftiba

Les candidats de la 11ème saison de Top Chef, diffusée en 2020, l'avaient déjà mise à l'honneur : la cuisson au barbecue. Avec des recettes originales, par exemple un maquereau brûlé au chalumeau et pommes de terre au barbecue pour Martin, ou encore des citrons brûlés au barbecue pour accompagner un ceviche de cabillaud pour Diego. Si on a l'habitude d'utiliser la cuisson au barbecue pour les traditionnelles saucisses de l'été, la tendance semble être à son utilisation en toute saison : à Noël aussi, on a vu fleurir sur les réseaux sociaux des menus cuisinés au barbecue.

Les produits italiens, plus que jamais stars de la gastronomie

Unsplash/Jorge Zapata

Les hostilités ont commencé en décembre dernier avec la sortie, après le succès de son premier opus, de la bible du journaliste et critique culinaire François-Régis Gaudry version transalpine : "On va déguster l'Italie". En parallèle, le foodcourt Eataly, présent à Paris depuis 2019, annonçait le lancement de son site marchand pour se fournir en pâtes, riz à risotto, amaretti et autres fromages italiens ou produits d'épicerie. Et ça devrait continuer cette année : le très cathodique Cyril Lignac a annoncé l'ouverture prochaine d'Ischia, son nouveau restaurant qui servira des plats inspirés de la gastronomie de la Botte.

Toujours plus de transparence pour nos aliments

Unsplash/Dan Gold

Les consommateurs sont de plus en plus exigeants avec les produits qu'ils mettent dans leur assiettes, comme l'étude du SIAL le confirme : "aujourd’hui, les consommateurs vont jusqu’à boycotter les produits, marques ou restaurants qui ne correspondent pas à leurs convictions". Et l'exigence de transparence pourrait plus que jamais être mise en lumière en 2021. Si les applications de type Yuka ou Open Food Facts, pour scanner ses aliments et connaître leur composition, sont désormais démocratisées, d'autres outils montent en puissance. C'est le cas notamment du Nutri-Score, qui donne une note de A à Z de la qualité nutritionnelle des aliments et que l'on retrouve sur de plus en plus d'emballages.

Et d'autres initiatives voient le jour : afin de mesurer l'impact sur l'environnement des aliments que nous mangeons, un collectif d'acteurs de l'alimentation a lancé jeudi 7 janvier un nouvel outil, l'Éco-score. Les enseignes de grande distribution travaillent également à un étiquetage plus clair de l'origine des produits qu'elles commercialisent, mais en ordre dispersé.

Le pois chiche sera la légumineuse star de l'année

Unsplash/Adrienne Leonard

La consommation des légumineuses a le vent en poupe depuis quelques temps. Leurs points fort ? Leur teneur en fibres et leur apport en protéines. Mais les pois chiches risquent de tirer leur épingle du jeu en 2021. Si les falafels et autres recettes de houmous sont désormais légion, la farine de pois chiches devrait s'attirer les faveurs des cuisiniers amateurs pour réaliser des tortillas, par exemple. Et connaissez-vous l'aquafaba ? Il s'agit de l'eau de cuisson des pois chiches qui peut être utilisée notamment en pâtisserie : elle imiterait de manière réaliste les propriétés des blancs d'oeufs. Alors, des meringues avec l'eau de cuisson des pois chiches, ça vous tente ?

À lire aussi — Les aliments transformés font grossir et aggravent les risques de cancer. Voici ce que vous devriez manger à la place

Découvrir plus d'articles sur :