Une femme californienne raconte comment sa famille a pris peur après le piratage de leur caméra de surveillance Nest qui les a averti d'une attaque nord-coréenne

Nest

  • Une famille du nord de la Californie a connu "cinq minutes de pure frayeur" après le piratage de leur caméra de surveillance Nest, les prévenant d'une attaque au missile par la Corée du Nord, selon The Mercury News.
  • La caméra a diffusé le message suivant: "Des missiles balistiques intercontinentaux nord-coréens se dirigent vers Los Angeles, Chicago et l'Ohio", alors que la famille n'avait pas vu de tel avertissement à la télévision.
  • Ce n'est pas la première fois que les produits Nest sont susceptibles d'être piratés. En décembre, un pirate informatique avait pris le contrôle de la caméra d'un couple et en annonçant qu'il se trouvait dans la chambre de leur enfant.

Une famille du nord de la Californie a été prise de panique lorsque leur caméra de surveillance Nest a commencé à émettre un message détaillé sur les missiles balistiques intercontinentaux nord-coréens dirigés vers trois villes métropolitaines des États-Unis, selon le journal Mercury News.

"Elle nous a averti que les Etats-Unis avaient exercé des représailles contre Pyongyang et que les habitants des zones touchées avaient trois heures pour évacuer", a déclaré Laura Lyons au journal Bay Area lundi. "Cela semblait tout à fait légitime, et c'était bruyant et a attiré notre attention dès le départ. On a eu cinq minutes de pure frayeur puis 30 minutes de plus pour essayer de comprendre ce qui se passait."

Laura Lyons et son mari n'ont pas vu d'avertissement de ce genre lorsqu'ils ont allumé la télévision ou quand ils ont appelé le numéro d'urgence 911. Leur fils de 8 ans, cependant, avait tellement peur qu'il s'est caché sous le tapis.

Après un appel téléphonique au service clientèle de Nest, Laura Lyons et son mari ont appris qu'ils étaient victimes d'un piratage de plus en plus courant — si courant, en fait, que le mois dernier, un autre couple s'est précipité dans la chambre de leur enfant après avoir entendu un message disant: "Je suis dans la chambre de votre bébé", selon NBC News.

Un pirate informatique s'est même donné pour mission de dire aux propriétaires de Nest que leur produit n'était pas sûr en diffusant sa voix sur cinq à 10 caméras de surveillance domestiques.

Un porte-parole de Nest n'a pas immédiatement répondu à la demande de commentaires de Business Insider sur ce dernier incident, mais a indiqué à Mercury News que les derniers incidents résultaient de vols de mots de passe sur des sites internet tiers.

Nest propose une variété de produits connectés pour la maison, notamment des caméras de sécurité et des thermostats. La startup, fondée par Tony Fadell, a été achetée par Google pour 3,2 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros) en 2014. Elle a ensuite été transformée en société autonome lors de la réorganisation de Google en Alphabet en 2015, puis a été repliée dans la division hardware de Google au début de l'année dernière.

Version originale: Meira Gebel/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le fondateur d'une entreprise cédée pour 3 Mds$ à Google explique que gérer son équipe revient à fonctionner comme un coach sportif

VIDEO: On a navigué sur la Seine à bord du bateau-taxi futuriste de Sea Bubbles — un jour vos déplacements pourraient ressembler à ça