Les canicules vont devenir de plus en plus mortelles — voici pourquoi

En juin 2015, une vague de chaleur a provoqué la mort de plus de 1000 personnes au Pakistan. REUTERS/Fayaz Aziz

Météo France a prévenu que les températures devraient dépasser les 30 degrés partout en France cette semaine.

59 départements dans tout l'Hexagone ont été placés ce mardi en alerte orange pour fortes chaleurs, rapporte Francetvinfo.

Mais nous ne sommes pas seuls à subir ces vagues de chaleur, loin de là.

Environ 30% des personnes dans le monde — vivant sur 15% de la surface globale de la Terre — sont exposées à des canicules potentiellement mortelles au moins 20 jours par an, selon une étude publiée dans la revue "Nature Climate Change", repérée par le site Popular Science

Et dans 80 ans, la situation risque d'empirer, notamment en raison du réchauffement climatique, préviennent les auteurs de cette étude.

Avec un scénario où les températures moyennes mondiales augmenteraient jusqu'à 4,8°C d'ici 2100 par rapport à la période 1986-2005, 74% de la population mondiale — vivant sur 47% de la surface globale terrestre — connaîtra plus de 20 jours par an de canicules potentiellement mortelles, si rien n'est fait pour réduire les émissions liées au réchauffement climatique, responsables de la hausse des températures sur notre planète.

Les zones les plus exposées sont une partie de l'Afrique subsaharienne, le sud de la péninsule arabique, le nord de l'Inde, l'Asie du sud-est et le nord de l'Australie et certaines d'entre elles pourraient être confrontées à ce danger toute l'année. 

D'autres parties du globe seraient aussi concernées comme le sud-ouest des Etats-Unis et le sud de l'Europe, dont notamment l'Italie, qui pourrait connaître plus de 50 jours de canicule mortelle par an.

Pour réaliser cette étude, l'équipe de chercheurs de l'université de Hawaï a analysé 1949 études liant chaleur excessive et mortalité, concernant 164 villes de 36 pays.

Les scientifiques notent par ailleurs que les décès liés à la canicule pourraient augmenter en raison du vieillissement de la population et de l'urbanisation, mais ces deux facteurs n'ont pas été pris en compte dans leur étude.

En août 2003, une canicule exceptionnelle avait touché l'Europe, faisant 70.000 morts dont plus de 19.000 en France, selon les chiffres de l'Inserm

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici 6 moyens de faire des économies en luttant contre le réchauffement climatique, selon l'ONU

VIDEO: Ce nouvel entraînement sportif sur l'eau se pratique sur un matelas flottant — voici une séance d'Aquaphysical