Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Facebook perd 148 Mds$ en Bourse après que Mark Zuckerberg alerte sur un ralentissement de la croissance

Facebook perd 148 Mds$ en Bourse après que Mark Zuckerberg alerte sur un ralentissement de la croissance
© Reuters
  • L'action Facebook a chuté mercredi après la publication des résultats du deuxième trimestre.
  • Le chiffre d'affaires de l'entreprise et la croissance des utilisateurs sont ressortis en dessous des attentes de Wall Street, puis les dirigeants de l'entreprise ont averti d'un ralentissement de la croissance à venir.
  • La capitalisation boursière du réseau social a perdu jusqu'à 148 milliards de dollars avant de se reprendre légèrement.

L'action de Facebook a pris un sévère coup de bambou mercredi.

Immédiatement après l'annonce des résultats décevants de l'entreprise — qui font état d'une croissance des utilisateurs et de revenus inférieurs aux attentes — les investisseurs ont fait chuter ses actions de plus de 10 %. Puis, au cours de la conférence téléphonique de résultats, les actions ont chuté davantage encore, alors que le PDG Mark Zuckerberg et sa direction ont alerté sur un ralentissement de la croissance des revenus et une hausse des dépenses dans les mois à venir.

A un moment donné, l'action de la société était en baisse de près de 24 % et sa capitalisation boursière avait diminué de 148 milliards de dollars. C'est à peu près autant que les capitalisations boursières combinées d'IBM et de Snap — et à peu près le même montant que le produit intérieur brut total de la Hongrie.

Les actions de Facebook se sont quelque peu ressaisies après la conférence de résultats. Dans les transactions suivantes, elles ressortaient en baisse de 43,99 $, ou 20,2 %, pour s'établir à 173,51 $ par action.

Au deuxième trimestre, le chiffre d'affaires de la société — 13,23 milliards de dollars — était inférieur aux attentes d'environ 70 millions de dollars. Le nombre moyen d'utilisateurs actifs mensuels pour la période s'est établi à 2,23 milliards, soit environ 20 millions de moins que prévu.

Plus déconcertant pour les analystes et les investisseurs, cependant, les dirigeants de la société ont averti pendant la conférence téléphonique de résultats que son taux de croissance annuel baisserait d'un chiffre unique élevé, en pourcentage, dans la seconde moitié de l'année. Les recettes de la société ont augmenté à un taux de croissance de 42 % au deuxième trimestre, les prévisions font ressortir son taux de croissance pour le reste de l'année à 35 % ou moins.

Par ailleurs, Zuckerberg a averti que l'entreprise continuerait d'investir, non seulement dans des mesures de sécurité et de sûreté, pour prévenir des choses comme la campagne de désinformation russe de 2016, mais aussi dans de nouveaux produits et services. Ces investissements ont pesé sur la rentabilité de l'entreprise au deuxième trimestre et le feront probablement aussi au cours des prochains trimestres.

C'est la deuxième fois cette année que l'action de Facebook a connu un tel ralentissement. Les actions de la société avaient également pris un coup dans les jours qui ont suivi la révélation que Cambridge Analytica avait illégitimement obtenu l'accès aux données personnelles de dizaines de millions d'utilisateurs de la société. Elles se sont ensuite reprises et ont dépassé leur valeur avant que le scandale n'éclate.

Version originale: Troy Wolverton/Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :