Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Carlos Ghosn aurait dépensé l'argent de Nissan dans des boutiques de luxe

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Carlos Ghosn aurait dépensé l'argent de Nissan dans des boutiques de luxe
© REUTERS/Issei Kato/File Photo

De nombreuses factures de Carlos Ghosn ont déjà suscité la polémique. On a par exemple reproché à l'ancien patron de Renault d'avoir fêté ses 60 ans et son mariage avec sa femme Carole en grande pompe au château de Versailles, le tout aux frais du constructeur automobile et de son partenaire Nissan. Cette fois-ci, ce sont les achats de Carlos Ghosn dans des magasins de luxe qui posent question. Selon L'Express, l'ex-président de Nissan n'aurait pas hésité à faire chauffer la carte bleue du constructeur nippon, chez Louis Vuitton, mais aussi chez Hermès.

Il aurait ainsi dépensé, rien qu'en 2012, 7 000 dollars, puis 7 500 dollars et enfin 6 000 dollars chez Louis Vuitton. Ce qui fait un total de 20 500 dollars. Mais ce n'est pas fini. Dès l'année suivante, Carlos Ghosn aurait réalisé de nouveaux achats chez la marque phare de LVMH pour un montant de 9 000 dollars. Et, toujours en 2013, il aurait déboursé en plus 10 000 dollars dans la maison de maroquinerie Hermès. Ce qui fait grimper la facture à 39 500 dollars, soit 35 120 euros.

Mais ce n'est toujours pas fini, puisqu'à ces achats s'ajoutent encore des costumes pour homme de la marque italienne Ermenegildo Zegna, à plusieurs milliers de dollars. Là encore, c'est Nissan qui aurait vu son compte débité.

Les enquêteurs se demanderaient si les achats de Carlos Ghosn dans des boutiques de luxe auraient notamment pu être destinés à son actuelle femme, Carole, qu'il venait alors de rencontrer. L'Express évoque par ailleurs d'autres factures qui complètent la liste — déjà très longue — de ses dépenses aux frais de Nissan et Renault. L'ancien patron aurait ainsi fait l'acquisition d'une montre Cartier pour un montant de 29 000 euros en 2010. Un achat qui aurait été réglé par RNBV, la coentreprise néerlandaise des deux constructeurs. Plus récemment, en 2017, il se serait fait rembourser par Nissan les frais de voyages en avion de certains de ses proches, pour un montant de 260 000 euros. Et un tour en hélicoptère à 10 000 dollars (près de 8 900 euros), lors du mariage de sa fille Caroline en 2018, aurait aussi été réglé par le groupe japonais.

Autant de factures qui montrent la difficulté de Carlos Ghosn à séparer vie professionnelle et vie privée. Et qui interrogent sur les contrôles internes de ses dépenses, chez Renault comme chez Nissan.

Découvrir plus d'articles sur :