Carrefour enraye le déclin de ses hypermarchés et redresse la barre au 1er trimestre

Employés de Carrefour lors d'une course à pied à Paris. Facebook/Carrefour

Carrefour a accéléré le pas en données comparables au premier trimestre grâce à une stabilisation de ses hypermarchés en France et à une dynamique toujours solide au Brésil, comme le révèlent ses résultats trimestriels publiés ce mercredi 24 avril 2019. Dans le détail, les ventes du distributeur ont reculé de 3,0% à 20,02 milliards d'euros en données publiées, un chiffre proche des 20,09 milliards du consensus Infront Data pour Reuters. Mais hors taux de change, essence, effets calendaires et à magasins comparables, la croissance du groupe est ressortie à 2,7%, après une hausse limitée à 1,9% au quatrième trimestre 2018.

Surveillés à la loupe, les hypermarchés français ont stabilisé leurs ventes (+0,1%), alors qu'ils avaient perdu 2,2% au dernier trimestre 2018, pénalisés par le mouvement des "Gilets jaunes". Le chiffre d'affaire en alimentaire progresse de 2%. En revanche, le non-alimentaire reste difficile et affiche un recul de 5,4%. Dans un contexte de changement de réglementation suite à la loi Egalim, les hypermarchés ont notamment profité de baisses de prix opérées sur la marque propre Carrefour ou sur des produits bio, via des programmes de fidélité.

Ils profitent également de certaines volets du plan d'Alexandre Bompard, "Carrefour 2022", visant, entre autres, à relancer les hypers en réduisant les surfaces de produits non-alimentaires, créer des zones outlets, accueillir des corners spécialisés... 

Le bio à la une

Tous formats confondus, le bio poursuit sa dynamique avec une croissance de plus de 20% au premier trimestre, particulièrement en France. Carrefour se présente d'ailleurs aujourd'hui comme "le premier acteur du bio" dans le pays et va continuer sur ce segment. Le groupe, qui exploite déjà des magasins "Carrefour bio", a finalisé début avril l'acquisition de l'enseigne spécialisée So Bio et compte accélérer son développement.

Carrefour a par ailleurs confirmé tous ses objectifs d'économies, d'e-commerce, de bio et de cessions d'actifs non stratégiques.

En Europe, le groupe est en repli (-1,5%), avec un net recul en Espagne (-2,8%) et en Italie (-3,8%), tandis que la Roumanie et la Pologne progressent respectivement de 3,3% et 3%. La dynamique se poursuit également en Amérique latine (+14,5%), notamment au Brésil (6,6%) où le groupe Carrefour est bien implanté. 

L'Asie de son côté est en décroissance de 3,4%, particulièrement en Chine (-4,4%), même si la performance y est légèrement meilleure qu'en 2018, portée par une accélération du e-commerce.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Vous pourrez bientôt récupérer vos achats faits sur Amazon chez Casino, et acheter des produits Casino sur Amazon

VIDEO: Ce vélo connecté futuriste par abonnement débarque en France