Publicité

Carrefour laisse tomber un rapprochement avec Auchan

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Carrefour laisse tomber un rapprochement avec Auchan
Alexandre Bompard, le patron de Carrefour. © Groupe Carrefour/Wikimedia Commons
Publicité

L'opération est trop compliquée. C'est la raison avancée par le PDG de Carrefour, Alexandre Bompard, pour fermer la porte à un rapprochement avec Auchan après cinq mois de tractations, rapporte Les Echos. Jeudi dernier, le groupe se penchait une dernière fois sur le montage proposé par le groupe nordiste. Les deux actionnaires de référence de Carrefour, la famille Moulin, propriétaire des Galeries Lafayette et détentrice d'environ 12% du capital du distributeur, et l'homme d'affaires brésilien Abilio Diniz, propriétaire de 7%, ont clôt le dossier.

Le principal obstacle à cette opération réside dans la difficulté à estimer la valeur des actifs d'Auchan, une société non cotée et qui n'est de ce fait pas soumise aux mêmes obligations de transparence que Carrefour, présent sur le marché de la Bourse de Paris. Une situation pouvant créant des incertitudes et beaucoup de méfiance chez les actionnaires, quand bien même Abilio Diniz aurait été séduit par l'idée d'un rapprochement, a confié aux Echos une source proche des négociations.

À lire aussi — La liste des 21 magasins Supeco en France, l'enseigne discount de Carrefour

"C'était pourtant une opération d'un niveau de complexité normal pour deux groupes de cette taille", assure une autre source au quotidien. Après avoir suggéré une fusion des deux entités, la famille Mulliez aurait finalement proposé une offre publique d'échange, plus conforme aux souhaits des actionnaires de Carrefour. Les Mulliez seraient alors devenus les premiers actionnaires d'un nouvel ensemble au chiffre d'affaires cumulé de 110 milliards d'euros.

Prévenu en amont, Barthélémy Guislain, le président de l'Association familiale Mulliez, n'a pour le moment pas commenté.

Carrefour déjà approché par d'autres groupes

Ce n'est pas la première fois que le groupe Carrefour tente de s'associer avec l'un de ses concurrents français. En 2018, Alexandre Bompard avait rencontré Jean-Charles Naouri, PDG du groupe Casino, pour parler d'un rapprochement. Une réunion qui n'avait rien donné.

En janvier 2021, c'est cette fois-ci le groupe canadien Couche-Tard qui a fait part de son intérêt pour acquérir Carrefour. Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, est alors rapidement intervenu au nom de la sécurité alimentaire des Français, faisant capoter la tentative de rapprochement.

Si la restructuration du distributeur, qui est parvenu à réaliser 3 milliards d'euros d'économie fin 2020, a déjà été lancée par Alexandre Bompard, Carrefour semble toujours nécessiter d'importants investissements pour moderniser ses points de vente, développer ses activités en ligne, ou encore optimiser la logistique du groupe.

À lire aussi — La famille Mulliez assure qu'elle ne vendra 'jamais' Auchan à Carrefour

Découvrir plus d'articles sur :