Publicité

Carrefour retrouve des couleurs au premier semestre 2021 et investit dans la startup Cajoo

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Carrefour retrouve des couleurs au premier semestre 2021 et investit dans la startup Cajoo
Le groupe Carrefour revendique une "solide dynamique" sur le premier semestre 2021 et retrouve des couleurs. © Business Insider France/Claire Sicard
Publicité

Le bout du tunnel pour Carrefour ? Dynamique en Amérique latine et gagnant des parts de marché en France, Carrefour s'est félicité mercredi 28 juillet, lors de l'annonce de ses résultats, d'une "solide dynamique" sur le premier semestre 2021 — lançant un second programme de rachat d'actions et visant une entrée au capital de Cajoo, acteur de la livraison de courses ultra-rapides. Carrefour a réalisé des ventes à 38,3 milliards d'euros sur le premier semestre 2021, dans la lignée de la même période 2020 alors que cette dernière, avec la fermeture des restaurants, cantines et autres lieux de restauration collective dans plusieurs pays face à l'épidémie de Covid-19, avait été largement favorable aux grandes surfaces.

Le géant français de la distribution a également annoncé un résultat net à 298 millions d'euros pour la période, contre une perte de 25 millions un an plus tôt. Il voit dans ces résultats "une solide dynamique de gains de parts de marché dans les pays clés". En France, il pèse désormais pour 10,4% des parts de marché selon Kantar, qui fait référence en la matière, et qui a indiqué mercredi 28 juillet que le groupe avait conservé du 14 juin au 11 juillet "son dynamisme pour la 5ème période d'affilée, avec + 0,3 points de part de marché", en raison d'une "plus grande fidélité des clients et d'une cote d'amour en hausse".

À lire aussi — La liste des prochains corners Carrefour Occasion qui vont ouvrir d'ici cet été

Carrefour a baissé ses coûts de 430 millions d'euros au premier trimestre 2021

"Alors que le contexte sanitaire et macro-économique reste incertain, le groupe avance avec une grande sérénité vers l'atteinte de ses objectifs, à la fois pour l'exercice 2021, qui constituera une nouvelle année record en termes de génération de cash, et pour le moyen terme", assure son PDG Alexandre Bompard, cité dans un communiqué.

Carrefour a d'ailleurs légèrement revu à la hausse ses objectifs pour 2021, ambitionnant désormais un cash-flow libre "nettement au-delà de 1 milliard d'euros" sur l'année 2021, alors qu'il l'annonçait précédemment "d'un niveau supérieur à 1 milliard d'euros". Il a en outre lancé un second programme de rachat d'actions, de 200 millions d'euros, après un premier en dix ans, annoncé mi-avril, à hauteur de 500 millions d'euros.

À lire aussi — Découvrez Supeco, l'enseigne discount de Carrefour, qui va ouvrir une vingtaine de magasins d'ici fin 2021

Le groupe qui revendique un baisse de coûts de 430 millions d'euros sur le premier semestre, affiche un résultat opérationnel en progression. C'est notamment le fait d'une meilleure rentabilité des activités de distribution et de "l'amélioration de la contribution des services financiers, des services marchands et des ventes aux professionnels en Europe".

Carrefour annonce investir dans la startup Cajoo, acteur du 'quick-commerce' en France

Carrefour a par ailleurs annoncé mercredi être entré en "négociations exclusives" pour une "prise de participation minoritaire" dans la startup Cajoo, acteur français de la livraison de courses à domicile en moins de 15 minutes, qui opère dans dix villes de France. Henri Capoul, Guillaume Luscan et Jérémy Gotteland, les fondateurs de l'entreprise lancée en février 2021 et qui revendiquent "plus de 100 000 utilisateurs", resteront majoritaires à l'issue de l'opération dont le montant n'a pas été communiqué par les entreprises.

"Le quick-commerce est une tendance de fond, née pendant le confinement, et désormais de plus en plus ancrée dans les habitudes des consommateurs", a expliqué la directrice exécutive de Carrefour en charge du e-commerce, Elodie Perthuisot.

En France, le marché de la livraison à domicile reste cependant embryonnaire, selon des données du spécialiste de la consommation Nielsen IQ : sur 4,7 milliards d'euros de courses alimentaires réalisées en ligne (sur un an en juin 2021), il ne pèse que 374 millions d'euros, soit 7%, bien loin derrière le drive (92%). Mais Daniel Ducrocq, de Nielsen IQ, précisait fin juin que le marché "se développe bien", quoique "pas partout". Une affaire à suivre.

À lire aussi — Les 6 produits les plus improbables vendus chez Lidl ces derniers mois

Découvrir plus d'articles sur :