Publicité

Carrefour retrouve des couleurs et voit sa part de marché progresser en France

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Carrefour retrouve des couleurs et voit sa part de marché progresser en France
Le groupe Carrefour affiche de meilleurs résultats depuis l'été 2020. © Business Insider France/Claire Sicard
Publicité

Et si le bout du tunnel était proche pour le distributeur Carrefour ? L'institut Kantar vient de communiquer, comme chaque mois, les chiffres des dépenses des ménages en produits de grande consommation. Selon les dernières données Worldpanel*, le groupe Carrefour progresse de + 0,5 point de part de marché entre le 17 mai et le 13 juin 2021 par rapport à la même période l'année dernière. Et tous les indicateurs sont au vert pour le groupe. Les ventes en ligne de Carrefour, que ce soit pour le drive ou la livraison à domicile, progressent notamment depuis la pandémie de Covid-19.

Sur la période, les supermarché Carrefour Market sont orientés eux aussi à la hausse de + 0,2 point, leur part de marché atteignant 7,3% du secteur. Plus étonnant, les hypermarchés performent eux aussi : ils représentent 10,2% de part de marché, en hausse de + 0,3 point entre mi-mai et mi-juin. Un chiffre très encourageant pour le distributeur français qui semble revenir de loin. En 2019, 56% des hypermarchés Carrefour étaient en déficit, soit 104 magasins sur les 185 que comptaient l'enseigne à date.

À lire aussi — Découvrez Supeco, l'enseigne discount de Carrefour, qui va ouvrir une vingtaine de magasins d'ici fin 2021

Une progression que Carrefour n'avait pas connu depuis juin 2014

Et les différentes périodes de confinement, notamment celui du printemps 2020, n'avaient pas arrangé les choses. Le chiffre d'affaires des hypermarchés de l'enseigne avait diminué de 15 à 20% à l'époque, les consommateurs fuyant les magasins de grande taille pour se replier vers les points de vente de proximité, moins loin et plus petits. Sur le premier semestre 2020, Carrefour affichait ainsi une hausse du résultat de ses magasins de proximité (+ 6,6%) et de ses supermarchés (+ 6,2%), là où les hypermarchés perdaient - 1,4% de chiffre d'affaires.

Mais les chiffres se sont retournés à partir du troisième trimestre 2020 : au niveau mondial, le distributeur aurait ainsi vu ses ventes progresser de + 8,4% entre les mois de juillet et septembre — la "meilleur performance depuis au moins 20 ans", selon le communiqué de l'enseigne à cette date. Une performance confirmée les mois d'après puisqu'en terme de parts de marché, le groupe Carrefour finissait l'année 2020 (chiffres de la 'P13' de Kantar à fin décembre) à 20% de parts de marché, en hausse de + 0,3 point. Une progression que le distributeur n'avait pas connu depuis... juin 2014 !

À lire aussi — La liste des 23 hypermarchés Carrefour qui proposent des zones 'Outlet' avec des produits à petits prix

Plombé par les résultats de ses hypermarchés, par certains points de vente qui avaient mal vieilli, mais aussi par une concurrence de plus en plus rude sur les prix des discounters Aldi et Lidl, et du leader du marché E.Leclerc, Carrefour voyait de plus en plus de clients fuir ses magasins ces dernières années. La tendance semble donc s'inverser ces derniers mois.

Redonner raison aux clients de Carrefour

Un plan de transformation "Carrefour 2022" avait été mis en place dès janvier 2018 par la direction, et son PDG Alexandre Bompard, avec pour but de devenir "le leader mondial de la transition alimentaire pour tous". Quatre objectifs prioritaires avaient alors été dévoilés par le distributeur : simplifier l'organisation du groupe, augmenter la compétitivité de Carrefour, développer le e-commerce et offrir une offre alimentaire de meilleure qualité.

Arrivé en juillet 2020 à la tête de Carrefour France, Rami Baitieh, son Directeur général, a également bousculé certains modes de fonctionnement du distributeur en France avec pour objectif de remettre le client au cœur des préoccupations de l'enseigne. Sa méthode ? Écouter les clients et leur donner raison en chassant ce qu'on appelle dans le jargon de la grande distribution les "irritants" : ruptures de stock, produits abîmés, manque de réponse du service client, temps d'attente en caisse, etc.

À lire aussi — Leclerc, Carrefour, Lidl... Qui vend le plus de produits bio dans ses supermarchés ?

Même si certaines mesures semblent sur le papier anecdotiques, comme remettre le bureau du directeur du magasin à l'intérieur du point de vente au plus près de clients ou proposer aux consommateurs de parler via WhatsApp de ce qui les dérange, cela semble fonctionner sur le terrain.

De quoi éloigner les velléités de rapprochement ou de reprises de ses concurrents mondiaux ? En janvier 2021, le canadien Couche-Tard avait tenté de se rapprocher de Carrefour, avant que l'opération n'échoue. Pour le moment, le distributeur français continue de faire cavalier seul.

(*Les données de Kantar portent sur l'évolution des dépenses concernant les Produits de Grande Consommation (PGC) et Frais Libre-Service (FLS), c'est-à-dire l'alimentaire, l'hygiène, la beauté et l'entretien, sur la période du 17 mai au 13 juin 2021, par rapport à la même période l'année précédente.)

À lire aussi — Netto, les petits supermarchés discount français qui voient grand

Découvrir plus d'articles sur :