Casino, Carrefour, Cdiscount : ils veulent tous vous vendre des lunettes

Casino comme Carrefour ouvrent des magasins de lunettes. Pixabay/Quinntheislander

Dans le secteur de la grande distribution, on assiste ces derniers mois à une véritable course à la diversification. Dernière idée en date pour les distributeurs ? Vendre des lunettes. Le groupe Casino a ouvert son premier magasin pilote au Géant Casino de Villeneuve-Loubet, près de Nice, au mois de mai 2019. Ce point de vente d'une superficie de 65 m² propose 900 références de montures et une salle d'examen de vue. L'objectif du distributeur est de cibler ses clients actuels avec des offres attractives : tout l'été, 30 % de remise immédiate seront proposés pour tous les porteurs de la carte fidélité Casino pour l'achat de solaires. L'ouverture d'un second magasin Casino #Optique est prévu prochainement dans le Sud-Ouest.

L'enseigne Carrefour se lance aussi dans la commercialisation des lunettes : la chaîne de magasins a ouvert son premier point de vente Carrefour Optique et Audition en Rhône-Alpes, dans son hypermarché de Vénissieux. Une seconde ouverture est prévue en Seine-et-Marne à l'automne. Si les boutiques sont bien prévues sous l'enseigne Carrefour, le distributeur s'est associé avec Atol pour leur déploiement. Ce sont en effet les équipes de l'opticien qui conseilleront les visiteurs en magasin et les produits présentés seront sous la marque Atol. Carrefour souhaite attirer de nouveaux clients en proposant des lunettes prêtes en 45 minutes seulement et un large choix de montures. Outre l'optique, les magasins proposeront également en complément une offre auditive.

Cdiscount promet des lunettes en 48h

Début juin, c'était au tour du site e-commerce Cdiscount de se lancer dans la bataille de l'optique. En collaboration avec la société Sym'Optic, entreprise allemande de vente en ligne, Cdiscount propose désormais deux offres optique sur son site : un forfait toutes corrections à 59 € TTC et un forfait pour les verres progressifs à 119 € TTC. Le client choisit sa monture parmi 20 modèles proposés via un système d'essayage virtuel, transfère son ordonnance avec indication des corrections et écart pupillaire et reçoit normalement son équipement sous 48 heures. Selon le baromètre Bien Vu Galiléo 2018, le marché est encore confidentiel puisque seulement 3,2 % des consommateurs ont déjà acheté leurs lunettes de vue sur Internet. Cdiscount croit en tout cas au secteur de la santé puisqu'il s'est aussi associé avec la Matmut au printemps dernier pour proposer une offre de mutuelle.

Ce déploiement de l'offre optique en supermarchés ou sur internet arrive dans la perspective de la mise en place en janvier 2020 du 100 % Santé ou reste à charge zéro (RAC 0). L'idée de cette loi est de garantir à tous les Français une prise en charge à 100 % de certains soins dentaires, optiques et auditifs. Concrètement, vous n'aurez plus à régler le reste à charge qui sera payé par la Sécurité sociale et les complémentaires santé pour certains paniers de soin. Pour l'optique, l'offre monture + verres devra être comprise entre 95 et 370 euros maximum. 

Les opticiens 'pas du tout inquiets'

Contacté par Business Insider France, Alain Gerbel, président de la Fédération Nationale des Opticiens de France (FNOF), déclare ne "pas être du tout inquiet", que ce soit par la grande distribution ou par la vente de lunettes en ligne. "Il y a une vingtaine d'années ils (les acteurs de la grande distribution, ndlr) se sont déjà lancés dans le métier et ça s'est soldé par un échec cuisant", ajoute-t-il. Et de conclure : "C'est une chose de vouloir tout faire, ça en est une autre de réussir".

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : VIDEO: Ces lunettes permettent de masquer les écrans dans la vraie vie

VIDEO: Tarana Burke explique pourquoi elle a créé le mouvement #MeToo — et évoque son avenir