Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Casino et Aldi se seraient mis d'accord sur le prix des Leader Price à céder

Casino et Aldi se seraient mis d'accord sur le prix des Leader Price à céder
© Business Insider France/CS

Les négociations autour de la cession de Leader Price seraient en en bonne voie selon les informations de Reuters qui cite "une source au fait du dossier". Le groupe Casino, propriétaire des 700 magasins Leader Price, serait en discussions avancées depuis la rentrée dernière avec l'enseigne allemande Aldi pour céder Leader Price. Les deux distributeurs se seraient mis d'accord sur une cession d'une valeur de "750 millions d'euros", selon Reuters. Cette même source précise néanmoins que "l'accord n'est pas encore signé". Contacté par l'agence de presse Reuters et Business Insider France, Casino s'est refusé à tout commentaire. Le groupe Aldi n'était pas joignable dans l'immédiat, rapporte l'agence de presse.

Un mandat avait été donné en septembre à BNP Paribas pour travailler sur le dossier de cession des magasins Leader Price. Le groupe Casino avait confirmé à cette époque "avoir reçu une marque d'intérêt de la part d'Aldi France portant sur l'acquisition de Leader Price en France" et être entré en "discussions en vue d'aboutir à la remise d'une offre ferme par Aldi France". Si ces avancées se confirment, cette cession sera néanmoins encore soumise à la validation de l'Autorité de la concurrence pour être définitivement actée.

70 magasins Leader Price déjà fermés en 2018

Le groupe Casino connaît des difficultés en ce moment et un plan de cession d'actifs de 2 milliards avait été annoncé en août dernier par le distributeur. Voulant se recentrer sur "l'e-commerce, le premium et la proximité", Casino avait annoncé la couleur. Si ses enseignes Cdiscount, Monoprix et Franprix semblaient donc intouchables, il était ouvert aux discussions pour Leader Price.

Racheté en 1997 par Casino, l'enseigne Leader Price compte actuellement 700 magasins en activité en France. Le distributeur stéphanois semble en tout cas ne pas avoir trouvé la recette du succès : malgré un chiffre d'affaires de 2,5 milliards d'euros en 2018, 70 magasins avaient d'ores et déjà mis la clé sous la porte la même année. Le passage d'un modèle hard discount jouant uniquement sur les prix bas à une stratégie "soft discount", rénovant les magasins et proposant une offre élargie avec des marques nationales, n'a pas semblé fonctionner pour Leader Price.

'Je n'ai qu'un rival, c'est Leclerc' affirme Lidl, leader des enseignes de hard discount en France

Les autres enseignes de hard discount, Aldi et Lidl, semblent mieux se porter. Aldi compte environ 900 points de vente en France et représentait début décembre 2,4% des parts de marché du secteur de la grande distribution. Avec le rachat éventuel des 700 magasins Leader Price, l'enseigne allemande porterait son parc de magasins à 1 600 points de vente et pourrait faire jeu égal avec Lidl qui dispose de 1 500 magasins actuellement.

Lidl grignote chaque mois des points dans le secteur, sa part de marché atteignait 6,2% à la fin de l'année 2019, en constante progression. Avec 50 ouvertures de nouveaux magasins l'année dernière, le distributeur ne cache pas ses ambitions en France. Michel Biéro, directeur exécutif achat et marketing de Lidl France a même affirmé il y a peu : "Je n'ai qu'un rival, c'est Leclerc" — emblématique leader de la grande distribution en France. Les appétits s'aiguisent donc et nul doute que le secteur va connaître des changements dans les mois qui viennent.

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :