Cdiscount s'allie avec d'autres sites e-commerce en Europe pour contrer l'expansion d'Amazon

Entrepôt Cdicount de Cestas près de Bordeaux. Youtube/Groupe Casino

Cdiscount s'allie avec d'autres plateformes e-commerce en Europe pour contrer l'expansion d'Amazon, déclare Emmanuel Grenier, le directeur général de la filiale du groupe Casino dans un entretien accordé à l'Opinion ce vendredi 20 septembre 2019. Cette alliance permettra aux partenaires, et aux commerçants tiers sur leurs places de marché, de toucher 230 millions de consommateurs assure le dirigeant. "Nous lancerons dans les prochains jours une plateforme qui rassemblera Cdiscount en France, real.de en Allemagne, eMAG en Roumanie, ePrice en Italie pour en faire un espace de commerce unique. Pour les vendeurs qui travaillent sur notre place de marché, là où la zone de chalandise est de 66 millions de consommateurs en France, elle en comptera 230 millions".

Le site e-commerce propose la vente de produits et accueille aussi des marchands tiers, comme sur Amazon. Son offre comprend 50 millions de produits dont des lunettes livrées en 48 h. L'entreprise avance un volume d'affaires de 3,6 milliards d'euros annuels, 20 millions de visiteurs uniques par mois, dont 9 millions sont des acheteurs, et 12 000 vendeurs. Selon l'institut Kantar, Cdiscount aurait une part de marché de 8% en France contre 20% pour Amazon. Mais la croissance des ventes de ce dernier dans l'Hexagone a calé au premier semestre.

A lire aussi — L'origine du nom Casino et 9 autres choses que vous ne savez sans doute pas sur l'enseigne de supermarchés

Cdiscount a décide de s'inspirer de ce qu'il se fait ailleurs. "Au Japon, en Inde et en Chine, Rakuten, Flipkart et Alibaba ont imposé leur modèle, mais ailleurs dans le monde rien de tel. En Espagne, en Italie, en Angleterre, Amazon n’a pas de challenger", décrypte Emmanuel Grenier. Pour expliquer sa démarche, le dirigeant avance des arguments très courus en ce moment de responsabilité sociale. Il affirme ne pas se résoudre pas à laisser les choix des consommateurs entre les seuls mains de géants mondiaux.

"Nous avons un parti pris environnemental fort et entendons être les pionniers de l’e-commerce responsable : nous ne détruisons aucun produit retourné et invendu", assure-til, faisant une allusion à peine voilée aux 3 millions d'invendus détruits par Aamzon en 2018.

Cette prise de position interpelle alors qu'Amazon et Casino, la maison-mère de Cdiscount, ont noué plusieurs partenariats ces derniers mois avec Monoprix notamment. Ainsi, vous pourrez bientôt récupérer vos achats faits sur Amazon chez Casino, et acheter des produits Casino sur Amazon, notamment à travers des casiers de livraison Amazon dans un millier de magasins Casino. Et à chaque fois le groupe a déclaré qu'il ne craignait pas la cannibalisation de ses offres.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Cdiscount va proposer certains produits dans les Franprix et des livraisons en 30 min à Paris

VIDEO: Voici ce qu'il se produit lorsque vous mangez trop de protéines