Il y a un indicateur simple qui montre la confiance des créateurs de startups français dans l'avenir

happy employees, confiance, startup

La part élevée de CDI dans une startup montre que son patron a confiance dans l'avenir. Berlin Startup Tour/Flickr

L'association d'entrepreneurs et d'investisseurs France Digitale a présenté jeudi, à l'occasion de son France Digitale Day, son baromètre 2016 de la performance économique et sociale des start-up numériques, réalisé en partenariat avec EY.

Il révèle un chiffre qui montre que les créateurs de startup en France ont une grande confiance dans l'avenir : c'est la part des contrats à durée indéterminée (CDI) dans les startups françaises.

"Quand on signe un CDI en tant qu'entrepreneur, c'est qu'on a confiance dans l'avenir. Il y a 92% de CDI chez les startups", a relevé Olivier Mathiot, CEO Priceminister Rakuten et coprésident de France Digitale.

Ce taux élevé a été salué par Alain Juppé, candidat à la présidentielle de 2017, invité à s'exprimer au France Digitale Day. "Le contrat de travail normal doit être le CDI. Bravo aux 90% de startups qui recrutent en CDI", a indiqué l'ancien Premier ministre.

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: Ces lunettes permettent de masquer les écrans dans la vraie vie

Contenu Sponsorisé

Voici les trois catégories dans lesquelles E.Leclerc souhaite encourager l'innovation

  1. Certes, par construction, les entrepreneurs ont une confiance absolue dans la réussite de leur projet. Mais je ne suis pas certain que la relation de causalité soit si évidente car il y a un gros biais dans la démonstration : les startups recherchent principalement des profils bizdev et digitaux, pour lesquels la demande est bien plus importante que l'offre et le taux de chômage négatif. Dans un contexte où trouver un profil est déjà chose rare, proposer un CDD rend la mission impossible. Conclusion, il est obligatoire de proposer un CDI pour espérer attirer les meilleurs profils.

Laisser un commentaire