Xavier Huillard, PDG de Vinci en conversation avec des élèves de l'école Polytechnique. Flickr/Ecole Polytechnique

Xavier Huillard, PDG de Vinci, en conversation avec des élèves de l'école Polytechnique. Flickr/Ecole Polytechnique

L'Autriche et l'Italie se rendent aux urnes ce week-end. Ces deux scrutins seront un nouveau baromètre de la montée du populisme en Europe — représenté par le FPÖ en Autriche et le mouvement Cinq Etoiles en Italie.

Alors que les Etats semblent désemparés face à ce mouvement, l'entreprise peut fournir un exemple de la recette à appliquer. C'est ce que suggère Xavier Huillard, le PDG du groupe de BTP français Vinci.

Par son expérience, Xavier Huillard estime que le populisme peut se combattre en agissant sur trois critères — fixer un cap, donner une place dans l'avenir et impulser un mouvement. Dans un entretien aux Echos, il explique:

"L'entreprise est le lieu d'intégration qui permet de combattre ce populisme. (...) Pourquoi ? Parce que [les collaborateurs] ont le sentiment d'être dans une structure qui sait où elle veut aller, qui s'occupe d'eux, de leur formation, leur employabilité et qu'ils ont le sentiment d'être dans une dynamique, pas uniquement personnelle mais aussi collective."

Pour Xavier Huillard, ceci explique pourquoi "l'entreprise est le lieu d'intégration le plus efficace."

Vinci emploie plus de 185.000 personnes dans le monde, dont 100.000 en France.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 11 pays qui savent le mieux développer, attirer et garder les talents pour leurs entreprises

VIDEO: Il y aura des emoji animés basés sur la reconnaissance faciale dans l'iPhone X — voici à quoi ressemblent les Animoji d'Apple