Publicité

Ce pistolet médical tisse une toile protectrice, sans contact, pour couvrir les brûlures

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Ce pistolet médical tisse une toile protectrice, sans contact, pour couvrir les brûlures
Ce "pistolet médical" permet le tissage d'une toile protectrice — un "substitut de peau" respirant —, à distance, pour couvrir les brûlures, grâce à la technique de l'électrofilage. © Nanomedic/YouTube
Publicité

Vous avez sans doute déjà souffert d'une brûlure due à un accident domestique. S'impose alors une étape délicate : il faut la panser, à grand renfort de tulles gras. Ce qui ne manque pas de raviver la douleur, jusqu'au prochain bandage. Imaginez donc la torture en cas de blessure plus sévère, qui nécessite de changer régulièrement de pansement. C'est ce que cherchent à éviter les concepteurs du SpinCare, de la société israélienne Nanomedic, rapporte The Guardian. Ce "pistolet médical" permet le tissage d'une toile protectrice — un "substitut de peau" respirant —, à distance, pour couvrir les brûlures et autres blessures, grâce à la technique de l'électrofilage.

Avec cette innovation, Nanomedic entend remplacer les bandages traditionnels dans le traitement des brûlures superficielles. Le dispositif permettrait aux patients de bénéficier de davantage de mobilité — et même de prendre une douche —, accélérant la guérison. Il offre également aux médecins la possibilité d'observer l'évolution de la blessure sans la toucher. The Guardian rapporte que le pistolet Spincare est déjà utilisé pour traiter les brûlures dans plusieurs hôpitaux européens, avec des résultats probants. "Vous avez ce beau truc blanchâtre sur la peau qui est assez robuste et semble s'adapter à la plupart des choses", s'enthousiasme Baljit Dheansa, un médecin britannique spécialiste des brûlures, relayé par le quotidien.

A lire aussi — 5 innovations technologiques prometteuses portées par l'armée française

Une invention pratique... mais pas révolutionnaire

"L'idée de protéger une plaie et de laisser la nature faire ce qu'elle fait", poursuit Baljit Dheansa. "Bien que ce ne soit pas absolument nouveau, dans le sens où il s'agit d'un pansement qui reste collé, c'est une nouvelle façon de l'appliquer. Et à certains égards, c'est probablement un peu plus facile". Le "pistolet médical" de Nanomedic serait toutefois moins efficace pour les blessures profondes.

En outre, s'il offre davantage de confort aux patients, le "pistolet" de Nanomedic n'est pas tout à fait révolutionnaire. Comme le note The Guardian, l'électrofilage — ou filature par voie électrostatique — est utilisé depuis des années dans le domaine médical. Cette technique consiste à utiliser l'électricité pour créer des nanofibres à partir d'une solution liquide. Concrètement, une force électrique étire des polymères qui sortent du pistolet jusqu'à des diamètres de l'ordre du nanomètre. Le jet sèche en vol et se répartit en minuscules fibres uniformes sur la peau du patient.

Le véritable intérêt de SpinCare résiderait dans sa taille : selon Nanomedic, il se révèle bien plus petit que les dispositifs d'électrofilage utilisés actuellement dans les hôpitaux, et peut facilement être transporté au chevet d'un patient. "Avec ce type de pansement, le patient (...) n'a pas à apprendre comment faire ses pansements, et il se détend un peu plus", résume Baljit Dheansa.

A lire aussi — Une entreprise japonaise cherche à créer des satellites en bois qui brûleraient dans l'atmosphère sans polluer

Découvrir plus d'articles sur :