Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Il y a une réunion importante de la BCE aujourd'hui — voici ce que tout le monde attend

Il y a une réunion importante de la BCE aujourd'hui — voici ce que tout le monde attend
© REUTERS/Yuri Gripas

Pour certains observateurs, il s'agit d'un ajustement "historique".

Le Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) se réunit ce jeudi à Francfort pour évoquer les conditions de prolongation de son programme de soutien à l'économie, son programme de rachat d'actifs.

Le président de la BCE, Mario Draghi, devrait annoncer une réduction de ses achats massifs d'actifs, en vigueur depuis le printemps 2015 pour relancer crédit, inflation et économie de la zone euro. S'il devait faire des annonces inattendues, cela aura un impact sur une vaste classe d'actifs, dont l'euro.

Voici ce que tout le monde attend:

  • Une programme d'achat d'actifs plafonné à 30 milliards d'euros par mois, en nette baisse par rapport aux 60 milliards d'euros actuels, en place depuis le mois d'avril.
  • Une réduction qui pourrait prendre effet dès janvier 2018. En septembre, Mario Draghi avait dit que le programme de rachat d'actifs à hauteur de 60 milliards d'euros se poursuivrait jusqu'en décembre "ou au-delà".
  • Une durée de ce programme de rachat d'actifs de six à neuf mois, ce qui représenterait au total jusqu'à 270 milliards d'euros.
  • Une date d'échéance ou une absence de date de fin.

Dès le mois de juillet dernier, Mario Draghi avait laissé entendre que l'on discuterait en automne d'une éventuelle nouvelle réduction du programme de rachat d'actifs, déjà ramené de 80 milliards à 60 milliards d'euros début 2017.

Mario Draghi avance avec prudence et progressivement, par "ajustements", pour éviter de déclencher une panique sur les marchés, comme lorsque la Fed américaine avait annoncé en 2013 un arrêt net du rachat d'actifs, rappellent Les Echos.

D'ici la fin de l'année, la BCE devrait avoir consacré au total 2280 milliards d'euros au rachat d'actifs.

Selon les analystes de InTouch Capital Markets, la BCE souhaiterait ne pas dépasser le cap des 2500 milliards d'euros, ce qui veut dire qu'il ne lui resterait plus qu'une enveloppe de 200 milliards d'euros à allouer aux rachats d'actifs. Un potentiel de 270 milliards d'euros dépensés en 2018 ferait sauter ce plafond.

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :