Une scène de "Read Dead Redemption 2". Rockstar Games

  • Rockstar Games est sous le feu des critiques depuis cette semaine après que son cofondateur, Dan Houser, a affirmé que ses employés travaillaient 100 heures par semaine pour terminer le prochain jeu de la société, "Red Dead Redemption 2".
  • Bien que le jeu ait reçu un engouement positif au début, Rockstar a été accusé de participer à une "culture du crunch" ou de pousser le personnel à faire des heures supplémentaires.
  • Le surmenage du personnel est un problème récurrent pour les studios de jeux vidéo et l'industrie de la tech en général.
  • Houser a depuis déclaré que Rockstar n'obligeait personne à travailler de très longues heures.
  • À présent, les employés de Rockstar se tournent vers les réseaux sociaux pour exprimer leurs sentiments sur l'environnement de travail du studio.

Le jeu vidéo le plus attendu de 2018, "Red Dead Redemption 2", sort la semaine prochaine, marquant ainsi l'aboutissement de sept années de développement par Rockstar Games.

Et bien que l'engouement autour du jeu soit positif, Rockstar fait face à une controverse depuis plusieurs jours.

Dans une interview au New York Magazine la semaine dernière, le cofondateur de Rockstar Dan Houser a félicité les membres du personnel pour avoir travaillé 100 heures par semaine pour plusieurs semaines afin de terminer le jeu, entraînant des réactions violentes de la part d'autres développeurs, accusant la société d'abuser de ses employés.

"Red Dead Redemption 2" devrait être l'un des jeux vidéo les plus aboutis de tous les temps, avec une campagne principale pouvant durer plus de 60 heures et un scénario dépassant les 2000 pages. Après sept ans à travailler sur le jeu et un budget énorme financé par le succès de "Grand Theft Auto", les critiques se sont demandé pourquoi le studio avait encore des employés faisant autant d'heures supplémentaires.

Dans le but de calmer les critiques les plus récentes sur le studio, Houser a publié une déclaration pour tenter de clarifier ses propos. Houser indique à Kotaku qu'il ne faisait référence qu'à l'équipe de scénaristes principale de "Red Dead Redemption 2", composée de quatre personnes, dont lui-même.

Alors que "Red Dead Redemption 2" est en production depuis sept ans, Houser dit que son équipe a passé trois semaines intensives à essayer de terminer le processus. Il ajoute que d'autres membres de l'équipe de développement ont également choisi de faire des heures supplémentaires, mais que personne n'était obligé.

Dans sa déclaration à Kotaku, Houser écrit: "Nous avons des cadres qui travaillent très dur simplement parce qu'ils sont passionnés par un projet ou par leur travail, et nous pensons que cette passion transparaît dans les jeux que nous publions. Mais cet effort supplémentaire est un choix, et nous ne demandons à personne de travailler dans ce sens, ni ne l'attendons."

>>>> Découvrez l'univers Business Insider France sur Instagram <<<<

La culture du "crunch"

Le surmenage du personnel, parfois appelé "culture du crunch", est un problème récurrent pour les studios de jeux vidéo et l’industrie de la tech en général. Rockstar est surtout connu pour la série "Grand Theft Auto", qui connaît un succès retentissant, et la société a déjà été critiquée pour des tactiques similaires.

En 2010, quelques mois seulement après la publication du premier "Red Dead Redemption", un groupe de conjoints d'employés de Rockstar a publié une lettre ouverte attirant l'attention sur les pratiques de travail abusives de Rockstar San Diego. Le groupe a accusé la direction de retenir des primes et de pousser les employés au bord du gouffre.

Les employés de l'industrie du jeu vidéo se sont fait entendre au sujet de la culture du crunch et des pratiques prédatrices de certains studios au cours des dernières semaines. Les développeurs ont partagé des témoignages à propos de studios qui exploitent leur passion personnelle pour un jeu à venir afin de justifier des volumes horaires de travail dangereux:

"Les périodes de crunch ne sont pas un triomphe de la main-d'œuvre, c'est un échec de la direction."

"Comme je l'ai dit à maintes reprises (et probablement plusieurs fois auparavant), j'ai failli mourir (pas une hyperbole, je pesait 38 kilos et travaillais 13 heures par jour avec des organes défaillants) dans un studio très connu qui utilisait le discours du 'c'est attendu dans l'industrie du jeu vidéo!'. Dégoûtant et archaïque."

La question ne se limite pas aux jeux vidéo: l'industrie de la tech dans son ensemble est critiquée depuis longtemps pour avoir poussé des employés au bord du gouffre. Des entreprises comme Apple, Lyft et Uber ont toutes vanté les mérités d'être un bourreau de travail à un moment ou un autre, et des patrons comme Elon Musk, directeur général de Tesla, ont été félicités pour avoir passé la nuit au travail.

"Je n'ai jamais de ma vie travaillé 100 heures par semaine"

Désormais, dans le but de changer le discours sur les conditions de travail chez Rockstar, la société autorise les employés à parler de leur travail sur les réseaux sociaux. Rockstar suggère aux employés d'être honnêtes sans craindre de répercussions.

Jusqu'à présent, ceux qui ont fait des déclarations publiques ont défendu l'environnement de travail général de Rockstar, tout en reconnaissant que les heures supplémentaires n'étaient pas inhabituelles:

"Je suis programmeuse d'outils chez Rockstar Games à San Diego et je travaille chez Rockstar depuis 3 ans et demi. Je ne parle généralement pas de mon travail, mais je voulais donner un bref point de vue personnel sur les articles récents qui présument que Rockstar oblige ses employés à travailler 100 heures par semaine.

Rockstar nous a autorisé à parler franchement de cette question sur les réseaux sociaux. Je tiens à souligner que ceci est mon opinion personnelle non filtrée. Je ne suis en aucun cas rémunérée pour ces propos et je le fais volontairement. Je vais seulement parler de mon expérience personnelle.

Je n'ai jamais travaillé plus de 50 heures par semaine (et ça m'est arrivé rarement), mais je travaille généralement entre 2 et 6 heures supplémentaires rémunérées par semaine."

"Cela ne veut pas dire que les heures supplémentaires ne se produisent pas. En moyenne, je vais faire entre 40 et 45 heures par semaine, et cela peut aller jusqu'à environ 60 heures pour une semaine ou deux quand les échéances approchent. Mais cela vient de moi et une partie de moi est perfectionniste avec le travail que je fais.

Depuis que je suis dans le studio, les pratiques de travail se sont nettement améliorées. Le crunch sur Red Dead Redemption 2 a certainement été beaucoup mieux géré que sur GTA V, où j'ai travaillé plus de 70 heures pendant un mois (alors que mon patron me disait de rentrer chez moi ...)"

"Je voudrais éclaircir certaines choses d’un point de vue personnel — je ne peux pas parler au nom de tout le monde — je ne suis pas représentant de Rockstar et je sais que les choses peuvent varier selon les départements et les studios.

Je n’ai jamais de ma vie travaillé 100 heures par semaine. Je suis remercié pour toutes les heures supplémentaires qui m’ont été demandées, et j'ai l'impression que, dans ces circonstances, c’était vraiment une situation malheureuse."

"En tant qu'employé de Rockstar North, je devrais probablement ajouter ma voix à la conversation en cours. Nous faisons des crunch. Je n'ai vu personne obligé de travailler 100 heures par semaine, mais j'ai certainement vu des amis se rapprocher de ce chiffre et ce n'était pas sain."

"Cette semaine, ma timeline Twitter a été remplie de sottises. Je suis chez Rockstar depuis 6 ans et je n’ai jamais travaillé, ni été invité à travailler, près de 100 heures par semaine.

Il est surréaliste de voir des personnes partager leurs histoires de crunch, avec la conclusion suivante: 'Rockstar doit changer'. Quand je viens de les lire, je me suis dit: 'Je suis tellement content de travailler chez Rockstar et de n'avoir rien fait de tel'."

Rockstar a également fourni au Guardian des statistiques auto-déclarées par les employés de la société.

Sur la base des heures déclarées par les employés dans tous les studios du 8 janvier à la fin septembre 2018, la durée hebdomadaire moyenne du travail était comprise entre 42,4 et 45,8 heures.Au cours de la semaine la plus chargée du studio, les employés ont travaillé en moyenne 50,1 heures et 20% d'entre eux ont déclaré travailler 60 heures ou plus.

Version originale: Kevin Webb/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un des plus grands studios de jeux vidéo au monde est accusé d'entretenir un environnement de travail sexiste et hostile

VIDEO: Ce verre de vin se visse directement sur la bouteille — plus la peine de se servir à la main