L'inventeur français Franky Zapata a réussi, ce dimanche 4 août 2019, à traverser la Manche sur sa planche volante appelée "Flyboard" propulsée par des mini-turboréacteurs. En environ 25 minutes, il a réussi à rejoindre la côte anglaise, à Saint Margaret's Bay, depuis Sangatte, dans le Pas-de-Calais. Après sa prouesse, il a déclaré à la presse qu'il travaillait déjà à la concrétisation d'un autre projet, prometteur:  "j'ai ma voiture volante à terminer, il faut que ça sorte avant la fin de l'année. Donc, on va rentrer, prendre un peu de vacances et puis, avec toute l'équipe, se remettre à fond pour que ce soit prêt à temps". 

Cette voiture volante devrait être équipée des mêmes technologies que le Flyboard, autrement dit, une propulsion par turbines et un logiciel de stabilisation. Mais Franky Zapata a laissé entendre qu'elle devrait être en grosse partie autonome pour être accessible au "commun des mortels." Conçue actuellement dans les ateliers de son entreprise au Rove, dans les Bouches-du-Rhône, elle serait capable de voler à terme à une vitesse comprise entre 300 et 400 km/h sur des distances de 100 à 120 kilomètres, a affirmé le Marseillais âgé de 40 ans. 

Equipée à terme d'une dizaine de turbines à gaz, sa voiture volante devrait être capable de "rallier Marseille à Montpellier (120 kilomètres à vol d'oiseau) d'une traite", a confié Franky Zapata, au média local Made in Marseille. Il a affirmé par ailleurs que "les modèles proposés actuellement, électriques, avec hélices, manquent de puissance et d'autonomie. Des performances que mon modèle dépassera largement".

Quant à la date de lancement, Franky Zapata a précisé : elle "prendra vie dans quelques semaines ou quelques mois", en ajoutant qu'elle "doit aller en peinture, en carrosserie dans les jours qui arrivent...". Et d'ajouter : "le châssis vole déjà" mais, pour l'heure, "la voiture volante n'a pas d'autorisation de vol" de la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC). Franky Zapata a déclaré qu'il devrait obtenir cette autorisation "dans les jours qui suivent."

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 9 innovations de startups européennes qui pourraient changer la manière de vous déplacer