Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Voici ce que l'on sait du groupe italien Fincantieri, le seul repreneur potentiel des chantiers navals de Saint-Nazaire

Voici ce que l'on sait du groupe italien Fincantieri, le seul repreneur potentiel des chantiers navals de Saint-Nazaire
© Le palace flottant "MSC Preziosa" prêt à être livré par les chantiers STX France à Saint-Nazaire. Wikimedia Commons/Loïc LLH

Quatre offres étaient attendues pour la reprise des chantiers navals STX de Saint-Nazaire (44).

Il n'y en a eu qu'une, a indiqué un porte-parole du tribunal coréen chargé du redressement judiciaire de STX Offshore & Shipbuilding, le groupe sud-coréen propriétaire à 66,66% des chantiers de Saint-Nazaire.

Il s'agit du groupe italien Fincantieri, a révélé Reuters mardi 27 décembre.

La justice coréenne doit décider le 3 janvier si ce dossier est accepté. L'offre doit aussi recevoir l'aval du gouvernement français, qui détient 33,34% de STX et estime que les chantiers font partie de ses industries stratégiques.

Déjà, des élus locaux ont signalé leur inquiétude, en raison des activités du groupe en Chine et en Italie.

Voici donc ce que l'on sait du potentiel repreneur italien de STX.

Fincantieri a son siège près de Trieste, en Italie.

Trieste, au Nord-est de l'Italie. Wikimedia Commons/Patrick Giraud

Le groupe revendique la construction de plus de 7000 navires en 230 ans d'histoire maritime.

YouTube/Fincantieri

Le groupe emploie 19.000 personnes sur 20 chantiers.

YouTube/Fincantieri

Ses chantiers navals sont installés en Italie, en Norvège, en Roumanie, au Brésil, aux Etats-Unis et au Vietnam.

Fincantieri

Fincantieri construit des paquebots de croisière, des ferries, des yachts, des navires militaires et des navires de soutien à l'offshore.

YouTube/Fincantieri

Son président, Giampiero Massolo, est un ancien diplomate. Le DG, Giuseppe Bono, est à la tête de Fincantieri depuis 2002.

YouTube/Telenord Liguria

En juillet 2016, l'Italien a annoncé un partenariat avec China State Shipbuilding Corporation pour réaliser des paquebots en Chine. Ce qui inquiète certains en France aujourd'hui.

Wikimedia Commons

Fincantieri a aussi récemment décroché un contrat de 4 milliards d'euros avec le Qatar portant sur sept bateaux. Le Français DCNS espérait avoir ce contrat.

Fincantieri

Le groupe italien avait discuté de STX avec le constructeur naval militaire français DCNS, dont l'Etat détient 62%. Il pourrait faire partie du montage avec une participation minoritaire.

Wikimedia Commons/Mak Hon Keong
Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :