Ce que l'on sait du Xian-H20, le futur bombardier chinois qui peut transporter des missiles nucléaires

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Ce que l'on sait du Xian-H20, le futur bombardier chinois qui peut transporter des missiles nucléaires
Représentation de ce qui pourrait être le nouveau bombardier furtif H-20 de la Chine. © CCTV/ 军迷天下 via YouTube

Il est présenté comme le bombardier du futur en Chine. Le Xian H-20 est attendu dans les prochaines années. En attendant, la Force aérienne de l'Armée populaire de libération (PLAAF) dévoile peu d'informations. Elle a toutefois partagé une vidéo qui pourrait inclure des images de son bombardier furtif Xian H-20, pas encore officiellement dévoilé, rapporte le média spécialisé dans la défense 19FortyFive via Insider. Et des photos supplémentaires auraient été publiées la semaine dernière, dans la dernière édition de Modern Weaponry, un magazine géré par l'entreprise de défense de l'État chinois China North Industries Group (Norinco).

Le profil de cette aile volante a rapidement été comparé au bombardier B-2 Spirit de l'US Air Force, ainsi qu'au futur B-21 Raider. Les quatre nouvelles photos générées par ordinateur montrent les caractéristiques principales de ce futur avion de bombardement nucléaire longue distance. Il comporterait une soute pour transporter les armes, deux ailes arrière réglables, un radar aéroporté à l'avant et deux prises d'air furtives de chaque côté.

À lire aussi — La Chine s'est entraînée à tirer de nuit des missiles 'tueurs de porte-avions'

4 missiles de croisière furtifs hypersoniques

L'ensemble du bombardier est en outre recouvert d'un matériau gris foncé absorbant les ondes émises par les radars. De quoi favoriser sa furtivité. La forme et la taille de l'avion apparaissent similaires à celles déjà observé dans une vidéo de promotion publiée par les médias d'État en janvier, selon le South China Morning Post cité par Business Insider. Cette vidéo a été produite par la société d'Etat Aviation Industry Corporation of China (AVIC), pour marquer le soixantième anniversaire de la fondation de la Xian Aircraft Industrial Corporation (XAC), l'entreprise de défense chinoise qui développe le H-20.

Diverses sources ont suggéré que ce nouveau bombardier pourrait être équipé de missiles conventionnels ou nucléaires. Il aurait un poids maximal au décollage d'au moins 200 tonnes et pourrait transporter une charge utile supérieure à 45 tonnes. L'avion fait l'objet de spéculations quant à sa rapidité. Il pourrait voler à des vitesses subsoniques, mais pourrait également être armé de quatre missiles de croisière furtifs hypersoniques.

À lire aussi — Voici ce que l'on sait déjà du nouveau porte-avions chinois dont les photos ont fuité

Une nouvelle génération d'avions militaires

"Cet appareil devrait être un bombardier de 4e génération, contrairement au bombardier actuel H-6 qui n’est que de 1ère génération", expliquait l'expert militaire chinois Fu Qianshao au Quotidien du Peuple, cité par BFM Business en novembre 2020. "Ses capacités furtives et sa portée seront au moins aussi bonnes que celles du bombardier furtif américain B-2 Spirit", ajoutait-il. La Chine entend envoyer un signal au reste du monde, et notamment aux États-Unis, alors que les tensions sont vives en Asie du Sud-Est et avec Taïwan, équipé militairement par les Américains.

Contrairement à d'autres grandes nations, "elle ne possède pas de base à l'étranger, sa flotte de ravitailleurs aériens est faible, celle des sous-marins stratégiques a du mal à se diluer dans les grands espaces océaniques et ne dépasse pas souvent le nord de la mer de Chine méridionale", détaillait au Point début décembre 2020 Marc Julienne, spécialisé dans les affaires de sécurité asiatiques et chinoises à l'Institut français des relations internationales (Ifri).

"Sa véritable capacité nucléaire demeure terrestre et limitée. Jusqu'à présent, leurs avions n'emportaient que des bombes nucléaires à gravité", précisait-il encore.

Le Xian H-20 doit venir compléter la nouvelle génération d'avions militaires de la Chine, qui comprend déjà un chasseur furtif J-20, un transporteur Y-20 et un hélicoptère utilitaire de transport moyen Z-20.

À lire aussi — Hélicoptères autonomes, essaims de drones... 5 innovations technologiques portées par l'armée chinoise

Découvrir plus d'articles sur :